L'écoute & le silence

Mis à jour : avr. 16


(Sept fois sa langue dans sa bouche).

Qu'il est beau ce silence après les mots ! Le silence après les mots est comme le bruit dans l'espace, tout aussi surprenant, tout aussi improbable. Il est le temps donné à la lenteur du cœur. Le silence après les mots est comme un souffle de vie qui vient à apaiser l'esprit qui fleurit.


Alors que les mots n'ont de cesse aujourd'hui, de paraître sous toutes formes d'avis, le silence se perd, sans plus jamais arriver à se placer. Entre les mots, après les mots, peu nous importe sa place, le silence a bien son importance. Ennemi asservi par un mental inassouvi, il a lustré les parures de son armure pour rester digne sous la censure.


Pourtant, le silence après les mots est le silence de l'écoute et de l'alliance. Il est le temps donné à l'électricité pour connecter des neurones tout affolés par une pensée surexcitée. Pressés par un mental qui ne s'est arrêté qu'à ce qui l'a choqué, ils ne savent où aller. Ils tournent en rond dans la chambre mentale de l'opinion, ne sachant plus ce qu'ils sont venus faire là.


Qu'il est beau ce silence après les mots ! Le silence après les mots est comme l'oiseau planant dans le ciel, qui observe. Le silence après les mots est au moins aussi haut que la pensée du coeur qui sait. Sans ce silence, quel crève coeur que de ne plus entendre la balance ! Il y a le silence après les mots, puis il y a le silence entre les mots.


Il est tout aussi beau le silence entre les mots, car il est la coagulation de la discussion. Il est la paix retrouvée dans les oreilles qui enfin, ne se contentent plus d'entendre, et qui écoutent. Le silence entre les mots est comme celui de l'enterrement, respectueux et honorant. Le silence entre les mots est le jumeau du silence après les mots. L'un et l'autre sont le rythme donné au respect de l'autre, dans l'échange que vivent à la fois les coeurs et les esprits.


Aussi étrange que cela puisse paraître, le silence est le révélateur du bruit intérieur. Le silence a sa juste place et son propre équilibre. Aucun silence ne peut être trop durable ni trop intense, faute de quoi il deviendrait la plus grande des violences. La chambre sourde est la chambre des supplices. Elle est l'endroit où le silence y est si grand que l'on entend couler le sang dans ses veines. Dans la chambre sourde, le silence y est si grand que l'on y deviendrait fou.


Le silence après les mots se contente du peu d'existence qui lui est nécessaire pour poser, apaiser, connecter les coeurs entre eux. Il ne dure que peu, et pourtant il fait tant ! Parce que ce qui est nécessaire est la complète information, pourquoi ne pas lui donner de temps de faire son apparition ?


Il est beau le silence entre les mots, alors parle lentement et calmement. Tu donneras ainsi à ton interlocuteur l'occasion d'être l'allocuteur idéal.


Il est beau le silence après les mots, alors écoute ton propre silence après avoir parlé. Tu donneras ainsi à ton interlocuteur l'occasion de te répondre dans le temps qui est le sien. Tu entendras aussi ton cœur répondre à ce que tu as dit.


Il est beau le silence pendant les mots, alors écoute ton silence pendant que les mots de l'autre emplissent l'espace entre vous deux. Tu entendras son cœur dans le son des mots, et ses maux dans le temps des silences.


Alors peut-être vous comprendrez-vous mieux. C'est dans le silence que se produisent les miracles de la vie, et pas dans le bruit qui assourdit. Ralentir le mental, c'est dynamiser l'esprit et dynamiser l'esprit, c'est apaiser le cœur. Faire cohérence avec son cœur dans le silence, c'est créer ce temps au service de la vie.

*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook