Mensonges humanistes

Nous sommes l'humanité. Des milliards d'êtres humains sont l'humanité d'aujourd'hui. Il réside dans cette réalité une force, une puissance insoupçonnée, capable de bien des choses dont on a même pas idée. Est-ce que toute cette puissance pourrait être exploitée pour que le monde soit changé ? Comment en douter ?


Pourtant, nous vivons dans un monde fait de peurs et de malheurs. Nous voyons les atrocités se propager, et depuis l'avènement des médias télévisés, toute cette misère est quotidiennement déversée dans nos yeux. Qu'est ce qui ne va pas dans ce monde ? Alors, qui suis-je pour prétendre apporter ici des réponses ? Je suis ce que je suis, sans qu'il soit besoin d'en rajouter ici. Un humain, un homme, un enfant, un tout qui refuse la manipulation, et le mensonge au quotidien. Quand on a atteint la quadragénèse, il est possible qu'on ait envie de dire "marre, stop, raz la casquette !".


Quand on entend depuis plus de 40 ans les mêmes refrains sur la misère dans le monde, quand on voit que des hommes, des femmes et des enfants continuent encore de mourir de faim, de froid, de chaud ou encore sous les balles des fusils ou les bombes des avions, on peut en arriver là où j'en suis ici. Pourquoi je vous parle de mensonges ? Parce qu'il y en a, et de cette évidence, personne ne peut s'extraire. Si rien ne semble changer de façon massive, cela ne signifie pas que rien ne change. Des humains changent, mais pas ceux qui les gouvernent. Il y a aussi ceux qui se laisse gouverner par leur gouvernement, sans même entendre le sens des mots. On gouverne leur mental à longueur de temps, quitte même à mentir pour gouverner. On utilise les médias pour propager des informations, ces choses informes qu'il est bon que nous entendions de la bonne oreille, avec un cerveau bien aligné sur la pensée de ceux qui les ont créées. Tentaculaire information que l'on arrive même plus à cerner tant elle est -formée avant même d'avoir été formée dans notre mental. Alors ces gens là savent, n'en doutons point, mais que savent-ils ? Ils savent nous dire ce qu'il faut pour que l'on croit (confortablement installés sur nos croix) qu'ils vont nous sauver. Parce que nous sommes les victimes, ils sont les sauveurs. Reste à déterminer de qui sommes-nous, collectivement(al), les victimes et les sauveurs, pour en finalité déceler quel bourreau se cache derrière toute cette mascarade.


Au début il y a ces gens qui prétendent avoir les clés d'une nouvelle humanité. Une humanité plus juste qui aurait besoin de guides et de prophètes pour elle juste elle-même... Rires. Si chaque homme et chaque femme de cette planète était plus juste, le monde serait indubitablement plus juste. Ah, mais nous le savons tous, nous ne naissons pas tous libres et égaux face à la justesse, ni même à la justice. Tout cela n'est qu'une pantouflade pensent certains, car il y aurait bel et bien des humains malsains, qui ne savent pas se tenir dans une collectivité où ils agissent comme des animaux, ou des égoïstes. Nos sauveurs sont donc là pour nous sauver de tous ces fléaux de l'humanité qui ne cessent de perdurer au travers des centuries. Ils viennent pour changer certaines choses, et finalement en changent d'autres. Je n'ai pas l'intention d'entrer ici dans un développement de débats politiques, ou des bas politiques, ou d'ébats politiques. Je préfère m'en tenir à l'humanité et à sa réalité, qui n'est autre que son histoire. Une histoire oubliée, un oubli savamment orchestré par les détenteurs de ses clés, non pas les pro-fesseurs, mais leurs supérieurs. Il y a bien quelque part, quelques-uns qui décident ce qu'il est bon d'en-saigner aux enfants, pour le bien du peuple. Parce que l'oublie nous a bien été vendu comme un droit fondamental, non ? En oubliant qui tu es, une chose est certaine : tu ne pourra devenir que ce qu'il est bon que tu deviennes pour eux. Tu ne sera pas un nazi, ni un insoumis. Tu entrera dans les cases de la magique révolution industrielle, seule garante d'un esprit sain. Si tu parles de retour à la nature, tu sera marqué au fer de l'écologisme. Si tu parles d'identité territoriale, tu sera marqué au fer du nationalisme. Si tu parles d'entraide et d'équilibre entre les hommes, tu sera marqué au fer du socialisme. Si tu parles de partage des richesses de la planète, tu sera marqué au fer du communisme. Enfin, si tu parles d'humanisme, tu sera mis au centre, dans cette nébuleuse qui très étrangement n'existe pas, comme si le milieu était impossible à tenir. Concrètement, quoi que tu exprimes qui puisse venir de ta tête te classera dans une frange politique. L'avantage pour eux est simple : ainsi classé tu sera inévitablement le bourreau d'un autre, ou la victime d'un autre, et toujours le sauveur du collectif.


Ce collectif ne sert plus qu'à collecter, pour ceux qui n'auraient pas relevé le gras dans le premier emploi. Il y a des phrases qui jamais ne se perdent, comme celle-ci : "Diviser pour mieux régner". Qu'est ce qui peut être plus absurde qu'une humanité divisée ? Tant de choses dans le mot HUMANITÉ... HUMANITÉ, humain, et cela tout le monde le sait. HUMANITÉ, perdue voilà bien longtemps... HUMANITÉ, traduction sanskrite de Joyau, ou alors de manichéen... Puis toutes les évolutions possibles, par de simples évolutions de lettres, comme l'HUMILITÉ d'une HUMANITÉ qui aurait cessé de se nier... Liée par ses propres peurs aux promesses de ceux qui savent, j'ai espoir qu'un jour l'humanité décide de se sauver elle-même, en se portant hors des mensonges devenus collectifs.

45 vues

*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook