Les systémies entre jumeaux

Nous appelons systémie un phénomène d'échange entre deux organismes vivants. Cela peut être entendu pour un végétal, comme pour un animal. Un échange systémique est, pour les flammes jumelles, un échange purement énergétique. Je tiens à préciser dans cette introduction, que l'énergie est partout, en chacune de nos consciences : physique, intellectuelle, émotionnelle et spirituelle. Autrement dit, chacune de ces consciences peut entrainer une réaction chez l'autre.

Commençons donc par valider cette dernière phrase.

  • Quand la personne avec laquelle nous sommes exprime par son corps une émotion, d'angoisse par exemple, il n'est pas rare que l'on éprouve peu de temps après une émotion de la même nature. Cela peut aussi être vrai avec le peur, ou avec la colère. Dans ce cas, la conscience corporelle est celle qui agit : le visage exprime une émotion, nos yeux la voient, et nous ressentons quasiment immédiatement une réaction intérieure.

  • Quand la personne avec laquelle nous sommes s'exprime par la parole, émettant une opinion ou une idée, elle exprime par le corps (les cordes vocales, la langue et la bouche), une idée mentale, intellectuelle. Le corps transforme cette énergie en une autre forme d'énergie perceptible par nous-mêmes. Alors cette énergie est captée, mentalement par notre cerveau, qui va réagir, avec ses filtres, et son imagination. Ainsi, une phrase anxiogène implantera de l'anxiété en l'autre, s'il ne sait pas se protéger.

Par ces deux exemples, nous validons le fait que chacune de nos consciences interagissent les unes avec les autres, à l'intérieur de nous-mêmes, et entre les êtres humains entre eux. Le processus de systémie est à la fois ésotérique (vers l'intérieur) et exotérique (vers l'extérieur). Les systémies entre jumeaux sont ce que nous venons de décrire, et plusieurs choses encore restent à dire.

Tout d'abord, parlons de la conscience spirituelle. Cette conscience est la conscience de l'âme, qui ne peut en toute logique ne s'exprimer que dans le coeur, vu que selon ce qui est soutenu comme point majeur entre les flammes jumelles est l'amour. Oui, d'accord, mais alors pourquoi les réunions sont si peu nombreuses ? Je parle des véritables réunions, celles qui sont durables et qui amènent un travail en commun et en conscience, dans chacune des consciences.

Les réunions sont peu nombreuses en raison du fait que nous sommes incarnés, mais que nous n'incarnons pas totalement nos âmes.

Nos âmes s'aiment, bien qu'ayant vécu des expériences douloureuses. Elles s'aiment car elles sont la même chose, et ce depuis un nombre d'années qui nous dépasse. Pourtant, dans les faits matériel, ce qui est en bas n'est pas comme ce qui est en haut. Dans la 5D, les âmes s'aiment et ont fait le choix de se réunir, c'est bien, et nul ne pourrait contester cela. Pourtant, en bas, sur terre, rien de ça ne se voit, parce que le chemin que nous parcourons est celui de l'incarnation de l'âme, donc de sa volonté.


Nous n'incarnons pas nos âmes ne veut pas dire que nos âmes ne sont pas incarnées. Je m'explique : il y a une notion de mouvement, d'action dans le fait d'incarner. Il s'agit d'une volonté du mental associé à la vérité de l'âme. Or, nous le voyons, généralement, cela ne se produit pas dans les deux flammes jumelles en même temps, ou alors, pas durablement. L'âme s'est incarnée à la naissance, puis, avec le temps de la vie, les blessures intérieures l'ont éloignée. Elle s'est en quelque sorte affaiblie avec le temps, au profit du seul mental et du voile de l'illusion. Tant que ce voile reste présent, tant qu'il est plus dense que l'âme, l'âme ne peut être là dans les faits. L'âme, et donc la conscience spirituelle, est la plus subtile, la plus légère, la plus imperceptible de nos consciences. Elle est immédiatement coupée par les autres consciences, émotionnelle, mentale et corporelle. Pour permettre l'unicité, il faut en quelque sorte abaisser le niveau des autres consciences (le fameux lâcher prise), pour densifier la conscience spirituelle.

C'est ce travail que nous faisons tous, par la compréhension de la vivance intérieure, au travers du couple et des différents échanges que nous vivons dans notre vie. La vivance est importante, pourquoi ? Je vous invite à voir la dernière vidéo sur le sujet si ce n'est déjà fait. La vivance est importante, car elle met en lumière les émotions ressenties. Ces émotions sont l'indicateur intérieur de ce qui ne va pas, à la fois à l'intérieur, mais aussi à l'extérieur. Ainsi, lorsque dans une discussion se produit une émotion, il est bon de savoir si elle vient de nous ou de l'autre.

C'est de cette façon que, en conscience, nous pouvons veiller à ne pas produire nous-mêmes ce qui mettrait le binôme dans le noir de l'échange destructeur.

En chacun d'entre-nous rôdent les blessures, prêtes à mordre dans toute occasion pour faire chuter la relation. Les blessures sont ces choses vécues dans l'enfance, mais non comprises par le mental de l'adulte. Ce n'est que le jeu de la vie, pour nous réapprendre, non seulement que nous devons rester des enfants, mais que sur l'enfant et son vécu doit se construire l'adulte. Le jumeau ou la jumelle vient précisément faire ce travail, ou ce qu'il reste à faire de ce travail. Cela se fait donc par les systémies qui, je le rappelle ici, sont bien plus puissantes avec le jumeau que dans la vie courante.

Je sous-entends plusieurs choses par les mots "bien plus puissantes" :

  1. Avec le jumeau ou la jumelle, les sensations d'inconfort arrivent bien plus vite, presque immédiatement, et parfois même avant même que l'expression du visage, le geste ou le mot ne soient concrétisés par l'autre. La télépathie agit en chaque instant, sans que nous en soyons conscients, car c'est le pouvoir de l'homme.

  2. Avec le jumeau ou la jumelle, les ressentis sont mélangés au début de la relation. On ressent l'autre, l'autre nous ressent, et dans tout ce mélange il est impossible de savoir quoi est à qui et qui fait quoi. L'unicité aide à savoir ces choses-là, pour, le cas échéant, rester dans sa sécurité, car en cas de déséquilibre, si un reste fort et stable en lui-même, cela empêche les deux de sombrer.

  3. Avec le jumeau ou la jumelle, les effets de la dépendance affective, du triangle de karpman (bourreau, victime et sauveur) et des blessures (rejet, abandon, injustice, humiliation et trahison) sont décuplées par l'énergie de la flamme jumelle.

Le résultat de toute interaction, si l'un des trois filtres cités dans le point numéro 3 est actif, est irrémédiablement la rupture, qu'elle soit courte, ou longue, ce qui dépendra de l'énergie accumulée les jours, semaines et mois précédents, ou générée en l'instant.

Les systémies comportementales décrites dans le livre Flammes Jumelles, de la gémellité à l'unicité sont à prendre avec le plus grand sérieux. Nous sommes soumis à cette réalité qui est exigeante, et qui est la seule à pouvoir exiger quoi que ce soit de nous. Aucun thérapeute, aucun coach, aucun humain n'est en droit d'exiger quoi que ce soit de vous, sachez-le. Seule votre âme produit ces difficultés vécues, et je l'écris ici très humblement : nous sommes des enfants face à elle. Je décris dans Chrysalide les processus qui font interagir le coeur et le mental, donc l'âme et l'intellect. Entre les deux jumeaux, il y a toujours des problèmes lorsque le mental n'est pas utilisé au profit des deux, donc de manière vertueuse. La seule et unique solution qui soit envisageable n'est bien entendu pas de faire changer l'autre, car en vertu de la phrase précédente, si personne ne peut rien exiger de nous, nous ne pouvons rien exiger de personne. Pourtant, les choses sont bien faites, et la magie des jumeaux réside dans le fait que lorsque un des deux fait son chemin, pour sa joie et son bonheur intérieur, alors l'autre bouge.


Si les consciences mentale et physique tente de manipuler, par exemple en décrétant que tout va bien, que l'on est heureux, et que le travail est fait, alors la conscience émotionnelle viendra dire le contraire. Les émotions seront non seulement ressenties par l'autre, mais trahies par les expressions du visage. Il n'y a pas de place au mensonge dans cette relation, et le mensonge est une chose qu'il faut voir sur 4 plans.


Deux plans eso et exo, donc un plan qui va de l'extérieur vers l'intérieur, et un autre qui va de l'intérieur vers l'extérieur. On peut se mentir à soi, inconsciemment, en se décrétant en fin de parcours, où à l'unicité. Je précise ici que l'unicité peut être touchée, mais pas atteinte. Si l'unicité est un sommet de montagne que l'on tente d'atteindre par la force et le courage, alors il n'est qu'un sommet dans la chaine montagneuse de l'Himalaya… Ceci peut aussi s'appliquer au désert et ses hautes dunes. Le but n'est pas d'atteindre le sommet de la montagne le premier, c'est de sortir de l'enfer, donc de le traverser. L'unicité, on peut l'atteindre, mais il s'agit avant toute chose d'un équilibre. Un sage est celui qui a atteint ce point de conscience à un niveau tel qu'il est capable d'y revenir lorsque nécessaire. Moi-même qui écris ceci suis sur ce chemin, et j'y serais jusqu'à mon dernier souffle. Donc, si on décrète que l'on a tout compris, ce ne sera que mental, et probablement pas appliqué dans la réalité, donc vécu. Les émotions, toujours là, nous ferons replonger, inexorablement. On se coupe alors de la bonne gestion de l'ésotérique, qui concerne ce que nous renvoyons au monde. En d'autre terme, le rayonnement énergétique du coeur ne sera pas celui du mental. Le mental pensera que tout va bien, tandis que le coeur dira le contraire, et cela se ressentira par toute personne à laquelle nous sommes connecté sur le plan de l'énergie. Si on se ment à soi-même, on ne peut que mentir au monde, et parfois même s'en en être conscient. Apprendre à percevoir ce qui relève de l'ésotérique (intérieur) et de l'exotérique (extérieur) nous amène à imaginer une évolution horizontale de la chose vécue. C'est le chemin de l'être humain qui avance sur sa terre, dans sa mission avec passion, et en sécurité pour lui-même et ceux qu'il aime. L'exotérisme est ainsi ce qu'il est donné au plus grand nombre, au début du parcours de flamme jumelle, pour acquérir toutes les données nécessaires à la compréhension de la prochaine étape... 


La prochaine étape appelle une autre vision du mensonge. Elle est uniquement intérieure, et verticale. Il nous suffit de tracer une ligne entre le coeur et le mental. Précédemment, nous avons parlé d'une ligne horizontale entre l'intérieur et l'extérieur. Ici nous sommes dans un chemin vertical, à la fois descendant, l'âme qui descend sur terre, pour se réaliser dans l'incarnation avec la puissance du coeur, et montant, pour que l'on puisse accéder en conscience à la vérité qui peut se relier avec la réalité vécue. Dans cette verticalité, le problème que j'ai envie de décrire est celui-ci : l'âme qui veut descendre dans le coeur se trouve souvent barrée par le mental, le coeur qui veut accéder à l'âme également. Chaser comme Runner vont vivre cela, tant que ne sera pas traversée la première étape de conscience de la vivance et de la réalité entre l'intérieur et l'extérieur, et que je peux résumer ainsi : toute douleur intérieure est à soi, et pas à l'autre. Elle peut être stimulée par une énergie extérieure, mais si elle réagit, c'est qu'à l'intérieur il y a une énergie de réaction. L'âme est inerte... Qu'est ce qui fait donc réagir ainsi ? Peut être le mental, ou l'émotionnel, et parfois les deux. La clé est la vérité en soi, avant toute chose.


La quête de l'unicité est une voie intérieure, de recherche, d'étude et de compréhension intérieure. En délogeant de son intériorité tout ce qui peut entacher ou empêcher une bonne relation avec l'extérieur, nous accédons non pas au sommet d'une montagne, mais à la capacité de sauter d'un sommet à l'autre. Cela est permis par le dégonflement énergétique des blessures et des créations d'un mental unidirectionnel. Tout n'est pas tout bon, tout n'est pas tout mauvais. Entre les deux, la vision unifiée (vue physique et subtile), l'écoute unifiée (de soi et de l'autre), l'action unifiée (juste pour soi et juste pour l'autre), créent ensemble l'équilibre matérialisé dans la matière qui utilise les forces subtiles au profit du tout, au lieu de les subir et finalement les utiliser contre soi.


L'invisible est de cette part de l'inconscient qui se dresse entre nous et notre destinée. Il est dans le pouvoir de l'homme sur lui-même de changer cela, et de transformer le mur en route stable. Il s'agit peut être là du seul pouvoir légitime dans cette humanité : le pouvoir de Soi pour soi, et inversement. Comment retrouver ce pouvoir sur nous-mêmes ? Peux-t'on penser le faire seul, alors que seul nous en sommes arrivés là ? Si nous avions la clé, pourquoi n'est-elle pas déjà dans la serrure ? Très objectivement, un regard extérieur est nécessaire, et si possible associé à des outils de compréhension de la chose.

 

Ne lâchez rien, c'est enfantin.

Prenez soin de vous.

Denis


PS : Pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans la compréhension subtile de la relation de flamme jumelle, le livre Chrysalide Code FJ peut vous apporter des éléments de réponse.

280 vues

*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook