Le chemin - Chapitre V

Parce qu'il faut bien se sortir un jour de ce vécu si collant qu'on ne sait plus comment s'en défaire… Marre, ras le bol, ras la casquette de vivre ces douleurs intérieures. Si comme nous l'avons précisé dans l'article précédent le feu a été activé et la demande posée clairement, et en conscience, dans le coeur, comme une volonté indéfectible de vivre mieux, alors le terrain est dégagé pour la suite.


Qu'est ce que la suite ? Et si nous parlions d'énergétique ? L'homme fait de matière, par son corps, est aussi l'être énergétique, immatériel. Le corps qui accueille la pensée, les émotions, et l'âme est représenté sous différentes formes. Prenons l'exemple de l'homme de vitruves, dessin de Lénoard de Vinci, et qui exprime à la fois les proportions "divines" du corps humains, mais également les notions de verticalité et d'horizontalité, par l'image de la croix que peut former le corps, debout, et les bras ouverts. La Croix qui nous est habituellement présentée comme le supplice du Christ se retrouve dans la représentation de l'homme de Vitruve. On y retrouve la représentation universelle de la verticalité, l'âme qui descend dans le corps. On y retrouve également l'horizontalité qui exprime le chemin de l'âme dans la vie incarnée, le chemin de l'être sur Terre. Si possible, autant que ce chemin se fasse face au soleil, donc face à la lumière.


Il y a là une question de symbolisme, mais aussi d'équilibre, toujours représenté par le même dessins de De Vinci. L'équilibre, également symbolisé par YinYang, représentation parfaite de l'équilibre fonctionnel qui permet le mouvement et la création de l'homme, comme de toute chose en ce Monde. Deux jambes et deux bras, pour faire et marcher. Deux ventricules cardiaques, pour faire descendre puis remonter le sang. Deux poumons pour respirer, deux yeux pour voir en 3D. L'homme est la perfection divine selon Vinci. Voyons y une autre réalité, bien plus vaste, et qui peut rapidement nous dépasser tant que l'on a pas fait voeux de l'apprendre pour le voir se dessiner partout. Cette autre réalité est que YinYang est de partout. Il y a le léger, il y a le lourd. Il y a le froid, il y a le chaud. Il y a la lumière, il y a l'obscurité. Il y a le mobile, il y a l'immobile. Il y a l'homme, il y a la femme. Arrêtons-nous là, il y a cette notion de 1+1=1 qui ne va pas dans le sens des mathématiques que nous avons tous apprises à l'école, et pour laquelle la somme des deux un égale deux. Non, YinYang exprime deux principes différents qui crée une chose identique aux deux qui la compose. Devenu un piètre concept marketing, YinYang a été dévoyé et désancré de sa réalité pleine et entière. Il y a la matière, il y a le subtil. Il y a un corps dans lequel siège l'âme immatérielle, accompagnée de la pensée et de l'émotion. Il y a quatre éléments en cela, la Terre, l'air, le feu et l'eau. Nous retrouvons ces quatre principes, à l'image des quatre saisons, le printemps, l'été, l'automne et l'hivers. Six mois du froid vers le chaud, six mois du chaud vers le froids. Voyons-ici le principe des cycles et du mouvement. La lune a son cycle : 28 jours, le jour à son cycle : 24 heures, les saisons ont leur cycle : 3 mois, l'étoile polaire a son cycle d'environ 25800 ans… Tout est question de cycle, et en ce sens tout est en mouvement, perpétuel. Tout change, même la roche. Ainsi, ce qui ne se voit pas dans l'usure de la roche (car trop petit) peut ne pas se voir dans le ciel (car trop grand). Nous touchons là la notion de microcosme et de macrocosme, du plus petit au plus grand, qui se rejoignent dans l'apparente invisibilité de leurs mouvements. Au-delà de tout ce laïus technique, que peut-on en ressortir ? La lune influence les mers et les océans qui sont constitués d'eau. La lune attire les masses liquides. Un corps humain de 70 kg est constitué d'environ 42 litres d'eau. Alors nous comprenons que la lune ne peut qu'avoir sur l'eau du corps humain la même influence que sur les océans. L'eau des quatre éléments qui donne la vie (la terre, l'air, le feu et l'eau) est associée aux émotions de l'être humain. Il n'y a qu'à prendre l'image des larmes qui coulent, de joie ou de tristesse qui sont toutes deux situées à une extrémité d'un balancier qui s'appelle l'émotionnel pour s'en convaincre. Donc la lune influence nos émotions, et lorsqu'elles ne sont pas comprises, elles s'amusent comme les souris quand le chat n'est pas là.


Le corps humain consomme de l'énergie vitale, pour vivre, digérer, courir, bouger. En réalité, le corps reçoit de l'énergie de la nourriture, et libère de l'énergie pour le mouvement. Cette énergie est l'énergie vitale. Nous parlons ici de la gestion énergétique corporelle, purement inconsciente car programmée à notre naissance, dans notre machine corporelle et notre cerveau archaïque. Les pensées créent une énergie, subtile, qui fait réagir le corps (le visage qui rougit, le froid, le chaud, les tremblement etc.). Cette énergie est là, cette énergie existe, et elle fait varier notre taux vibratoire. Pensez des choses vilaines, votre énergie baisse après avoir grimpé en flèche. Pensez à des choses douces, et votre énergie est stable et vivante. Nous voyons là qu'en période de crise, lorsque nous sommes dans la nuit froide de l'âme, alors il est difficile de garder une énergie haute, et un haut taux vibratoire. Nous sommes cette part d'énergie, qui s'associe dans le corps et le mental. Puis, nous sommes autres chose : nous sommes un corps émotionnel et un corps karmique (une âme, avec son passé oublié et sa direction d'incarnation). Vos émotions sont créées à l'intérieur de vous, stimulées par les informations venues de l'extérieur, au travers de l'inconscient. Les blessures, les masques installés, les choses mises sous le tapis, rien n'est jamais oublié par le corps émotionnel qui stocke tout. Votre cerveau lui-même stocke tout ! Le moindre petit détail de votre vie, y compris ce que vous n'aviez pas remarqué consciemment, tout est stocké, là, quelque part dans cette partie de vous qui vous permet de me lire ici. Rien n'est oublié, et vous avancez dans la vie. Vos émotions sont là, et les traumatismes s'oublient au fur et à mesure qu'ils éloignent de la mémoire, et du corps physique. Ils restent là, dans l'aura, plus précisément dans le corps émotionnel. Ces blessures, ces douleurs, ces expériences restent là où elles ont été créées, connectées aux organes concernés et qui sont clairement identifiés par la médecine énergétique.

La matière informe le subtil, et le subtil forme la matière.

Ainsi les blessures de l'âme pourront se transformer en maladie du corps. Tout ceci se passera sur le plan énergétique, avec le temps, beaucoup de temps parfois. Vous avez donc, aujourd'hui, traversé une partie de votre vie. Dans cette vie, vous avez marché sur la Terre, posé vos pieds sur elle, un nombre incalculable de fois. Vous avez reçu l'énergie tellurique de notre planète, vous avez aussi reçu les énergies multiples de la lune, ainsi que de vos planètes influentes. Vous êtes exactement entre ce qu'il y a en haut, et ce qui est en bas, sous vos pieds. Vous êtes censé marcher vers votre destinée, et il sera bien difficile pour certains d'accepter que le mental viendra tout simplement empêcher cette avancée. Cela prendra du temps peut être, mais un jour les expériences de vie seront comprises. On percevra que ce jour-là, exactement un an après le décès de Papi ou Mamie, Papa ou Maman, le coeur se serre, et cela chaque année. Si le mal être est récurrent, alors il y aura des conséquences. C'est cela le cycle énergétique, c'est cela la force invisible du subtil. Votre énergie est le résultat de votre vie, de votre passé présent (celui de cette incarnation bien plus que des précédentes). Chaque expérience vécue et ayant imprimé le corps émotionnel laissera une trace, comme une fléchette. Fléchette après fléchette, en haut, en bas, au milieu, hier ou il y a 33 ans, votre corps émotionnel va se parer d'une spécificité qui vibrera d'un son inaudible et unique. Cette vibration inaudible est votre signature énergétique, elle est liée à vos planètes, à vos expériences, à vos cycles. Elle est aussi liée à Papa et Maman, qui eux-mêmes sont liés à Papa et Maman, et ainsi de suite en remontant les siècles. L'adn est la couleur vibratoire, et si papa est bleu et maman jaune, votre ado est vert. Ainsi avez vous envoyé votre signature énergétique à l'Univers, ce jour où en grande souffrance vous avez décrété : "Ça suffit, je suis à genoux, aidez-moi à trouver l'amour en moi".

Ce feu du coeur dont je vous ai parlé précédemment a fait monter le ballon jusqu'à sa cible, n'en doutez pas. Cette énergie s'est répandue là où cela était juste, et à la suite de cela une, deux, dix personnes sont entrées dans votre vie. Bien souvent, ce sera de façon successive. On ne leur accordera peut être pas l'importance nécessaire. Ce n'est pas bien grave, car ce qui importe est d'avancer. Tant que tout est en mouvement, le plan se déroule, jusqu'à ce que telle blessure soit retirée, puis telle autre, et enfin encore celle-ci, ou celle-là. Viendra un moment où on croira avoir terminé, et en réalité, ça n'aura fait que commencer. Le mental dira "c'est fini", parce que la première fonction de l'ego est de nous empêcher de souffrir. Alors ce sera fini, jusqu'à ce jour où ces yeux-là vont croiser les nôtres. Dans ces yeux il y a l'insondable, et le coeur s'emballe. Il y a ce quelque chose que l'on ne comprend pas. Il y a cette étrange sensation d'être attiré(e) par on ne sait quoi d'irréel. Parce que cette personne là, on ne l'aurait peut être par remarquée dans la rue. Il est aussi possible qu'on ait vu qu'elle, et qu'à son entrée dans la pièce on ait vu non pas une personne, mais une lumière si intense qu'on en cligne des yeux. On voit de tout dans ce Monde, et on ne comprend pas toujours pourquoi notre corps réagit ainsi. On ne sait pas que nous avons une aura, et si on le sait, peut être faut il encore savoir l'interpréter, et en tirer les bonnes actions et les pensées justes et alignées. Alors peu importe, l'urgent est de parler à cette personne, pour finalement se rendre compote que le courant passe. Après avoir été magnétisé, nous voilà électrisé(e). Ce n'est pas de l'amour, c'est autre chose. Finalement, peut être que l'amour c'est ça, cette impression d'être dans l'autre et d'avoir l'autre en Soi (merci d'exclure toute connotation sexuelle de cette phrase). Il y a ce que le mental dit, et ce que le coeur ressent de chaleur, et les deux semblent danser une ronde frénétique : une connexion énergétique.


Très vite nous percevrons les notions de YinYang, de cycles, de détemporalisation des consciences. Comme nous avons appris les sept notes de musique, les sept jours de la semaine, nous allons apprendre les 7 chakras, et les 7 étapes d'apprentissage de la relation, d'une relation qui à ce jour n'a pas encore d'équivalent dans notre histoire.

Le temps est venu de véritablement vivre l'ouverture à Soi, par le biais du miroir de l'autre. La bonne nouvelle est que l'Univers s'est mis en marche pour vous, et qu'il continuera de tourner pour vous, mais à une condition. L'Univers sera toujours là à la seule condition que vous n'oubliiez jamais la demande que vous avez faite, et les promesses que vous vous êtes faites à vous-mêmes. Cela suppose de connaître l'énergie, d'apprendre sur Soi, humblement, pour le bien de Soi, et de tous. L'Univers aime ses enfants, et qu'il soient sages l'aide à se faire entendre. Voilà pourquoi le bruit du mental est un fabuleux ralentisseur…

À Suivre...

*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook