Flammes jumelles, les synchronicités

"La conscience fait partie d'un ordre subtil, animé par un mouvement intangible, sensible et fragile, très différent de l'ordre expliqué de la matière. Ces deux ordres cependant sont inséparables au sein de leur spectre commun. On ne peut pas réduire la conscience en l'associant de façon absolue aux fonctions opérantes du cerveau, pas plus qu'on ne peut décrire ces processus physiques en les voyant totalement conditionnés par l'esprit. "

F. David Peat - Synchronicité Le pont entre l'esprit et la matière

Edt Le mail

Vous avez tous connu et vécu des synchronicités. Les synchronicités sont bien connues dans le monde de la spiritualité, et comme bien souvent sont galvaudées par elle. C'est en 1952 que Jung a pour la première fois entrepris d'évoquer le concept de "synchonicité". Ce concept exprime la relation entre deux évènements ou situations qui ne sont non pas le résultat d'une causalité, mais d'une reliance par le sens qui s'évoque au travers des deux éléments vécus. Il existait bien un mot pour exprimer de telles démonstrations de la vie : coïncidence. Toutefois le mot coïncidence ne laisse place à aucune forme d'explication et n'a, à priori, aucun sens utile. En d'autres termes, elle exclue totalement le fait qu'il puisse exister une force agissante dans l'invisible qui puisse influencer le visible. Le mot coïncidence est en ce sens très proche du mot hasard, qui, pour l'auteur que je suis, n'existe pas. Toutefois, j'estime que les coïncidences existent, si on en comprend véritablement le sens. Co - qui évoque l'idée de partage, donc de deux éléments agissant ensemble, amorce le sens du mot. L'explication que je vous en donne ici fait appel à l'image, et au langage des oiseaux. Si la lettre i exprime l'homme vertical coiffé de son âme (le point du i), la lettre ï porte deux points, donc cette idée de deux âmes, ou deux forces de vie agissantes. Ces deux forces, dans la coïncidence, ont une incidence commune sur une troisième chose qui est le résultat. La coïncidence est le résultat de l'action de deux forces agissantes de concert. Ainsi, une rencontre dans la rue peut tout à fait être une coïncidence. Deux personnes marchent, l'une pour aller au bureau de tabac, et l'autre pour aller faire ses courses, et elles se croisent au croisement des deux rues. Il y a deux personnes qui agissent pour créer la coïncidence. Pourtant, cela peut très bien n'avoir aucun sens pour l'une comme pour l'autre. Cette rencontre est une coïncidence subjective. La synchronicité est comme une coïncidence, mais elle a un sens pour la personne qui la remarque ou qui la vit. Cette forme de coïncidence peut être vécue par une personne sans qu'une autre n'y intervienne, comme par exemple lorsque l'on croise une voiture immatriculée FJ… Pourtant, comme je vous l'ai écrit plus haut, le ï évoque deux forces agissantes, deux âmes… Qui est donc la seconde, ici dans notre exemple de la plaque d'immatriculation ? Pas le conducteur de la voiture en question, qui lui n'y est pour rien dans l'attribution de la dite plaque. Pas plus que le système informatique qui a attribué l'immatriculation… Pas plus que la voiture qui se trouvait là, au moment précis où vous y étiez. En réalité, c'est une multitude de paramètres successifs qui ont conduit cette voiture à vous faire vivre cette synchronicité, C'est une coïncidence parlante, comme une coïncidence Objective. Cette coïncidence avait un objectif : vous ramener à votre conscience.


Carl Gustav Jung a déployé son concept à partir d'une histoire vécue. Au cours d'une analyse avec une de ses patientes, celle-ci lui racontait un de ses rêves. Dans ce rêve il y avait un scarabée d'or. Au moment même où elle prononça ces mots, un scarabée d'or s'est écrasé sur la vitre du cabinet. Le psychanalyste et sa patiente en restèrent médusés. Cela ne pouvait être qu'une simple coïncidence, cela ne pouvait qu'avoir un sens à la fois pour la patiente et pour le psychanalyste. Que signifiait donc ce scarabée d'or ?

Je m'apprête ici à parler des synchronicités dans leur sens large, mais bien entendu, je vais suivre le cheminement d'une flamme jumelle. Vous qui me lisez sans vous contenter des seules vidéos, vous commencez peut-être à mieux me connaitre. Je fais ceci, à la fois pour donner un point de vue qui m'est tout personnel, mais aussi pour permettre d'établir la balance entre les inepties du mouvement New âge et l'impérieux besoin de croire de l'humain. Je veux donc m'appuyer sur la réalité de faits que nous vivons tous, pour tenter de vous aider à y voir plus clair dans cette partie de votre vie.


Phénomène quantique

Vous êtes un être humain, une âme incarnée (l'esprit dans la matière, le subtil dans la densité de la chair). Vous êtes en vie, et vous lisez cet article, quelque part sur cette planète, en un point précis, ce jour qui pour vous est différent du mien, car j'ai écris cet article avant que nous ne le lisiez. Cette simple lecture est pour vous une preuve. Une preuve de quoi ? Une preuve qu'il y a toujours une réalité dans ce que vous vivez, qui se situe dans une sphère que j'appelle l'espace temps. C'est dans cet espace qu'est mise à disposition la connaissance que peut être vous retirerez de cet article. Cette connaissance sera le résultat de l'équation suivante :

Ce que je transmet en écrivant + Ce que vous validez en lisant = Ce que vous pouvez transmettre à votre tour.

Nous avons agît ensemble pour oeuvrer à quelque chose de commun, qui nous dépasse vous et moi : nous projetons ainsi une volonté commune qui est de partager. Reste à savoir si cette réalité est une synchronicité ou une coïncidence. Nous pouvons exclure la coïncidence car comme nous l'avons dit précédemment, une coïncidence n'a pas de sens logique pour celui qui la vit. Elle ne peut l'amener à comprendre le sens présent de sa vie, pas plus qu'elle ne peut l'aiguiller vers un quelconque changement. Il nous reste donc à définir s'il s'agit d'une synchronicité. Comment ? Cela dépend des circonstances de votre lecture. Êtes-vous tombé(e) par hasard sur ce texte ? Êtes vous allé le chercher par vous-mêmes ?

Si vous êtes allé le chercher par vous-mêmes, parce que vous avez reçu l'alerte de mon site annonçant sa publication, ou si vous avez vu la vidéo et avez suivi votre logique en allant jusqu'à son terme (complémenter la vidéo par le texte), alors vous avez suivi votre intuition. Ce n'est pas une synchronicité. C'est un acte soutenu par une volonté, motivée par une intuition. Rien de plus.

Par contre, si vous êtes tombé(e) vraiment par hasard sur ce texte, et que ce texte vient apporter des clés de compréhension à ce que vous vivez, alors il peut s'agir d'une synchronicité. Vous voyez 50 plaques minéralogiques par jour frappées du fameux FJ, ou des initiales de votre jumeau/jumelle, et vous ne savez que faire de ça. Alors peut être que ce pseudo "hasard" qui vous a mis ce texte sous les yeux, ou qui vous a proposé ma vidéo sur Youtube, alors que vous ne me connaissiez pas, est une synchronicité qui a muté en un processus utile pour vous.

Une synchronicité, une vraie synchronicité est utile. Sans aucune autre utilité que faire bouillir le mental, peut-on véritablement parler de synchronicité ?

Pourquoi je parle de quantique plus haut ? Parce que nous touchons à l'absolu question que l'homme se pose et qui de tous temps a grandit au travers des expressions de sa connaissance de ce qu'il est, du monde auquel il appartient et de ce qui les a créé… Les flammes jumelles l'appellent la Source, mais la Source est-elle D.ieu ? De mon très humble avis sur la question, D.ieu ne peut être quoi que ce soit qui puisse être intellectuellement défini par l'homme. D.ieu est à la fois TOUT et RIEN. Notre mental est conditionné par des croyances et des "acceptances". Il est bordé et borné par un espace et un temps qui le définissent. Imaginez le TOUT comme un espace illimité qui représente l'Univers. Il n'y a rien au commencement, comme nous pourrions penser qu'il n'y a rien avant la création du bébé dans le ventre de la maman. Tout commence donc par un cercle qui définit un espace et un temps. Le ventre de la maman est une sphère qui délimite le champ de création de l'enfant. Le temps sera de 9 mois durant lesquels, dans cet espace sera créé le corps du bébé. Dans l'Univers qui est l'espace de vie, des milliards d'années ont été nécessaires pour créer la planète terre, qui est une sphère sur laquelle la vie est donnée, chaque jour, des milliards de fois. Peut-être, et je l'espère, voyez-vous l'analogie… Les anciens qui transmettaient par l'image ont maintes fois évoqué cette réalité. Cette réalité à conduit à cette phrase oh combien fondatrice : "Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en art est comme ce qui est en bas." Entre ce qui est en haut et ce qui est en bas, nous avons des opposés, la matière et le vide, le froid et le chaud, l'absence de vie et la vie. Rien ne peut vivre dans l'espace, sans que soit recréées artificiellement les conditions propres à la vie, et pourtant, c'est dans cet espace que se crée la vie, dans le ventre de la mère, toujours. Qu'elle soit Terre, ou qu'elle soit la matière maternelle, il n'y a aucune différence, du point de vue du sens et de l'image que l'on peut y voir. Entre ces deux pôles, il y a un lien. Une forme de communication. Le subtil agit sur la matière, et la matière agit sur le subtil. L'âme s'incarne (carne=viande) pour donner la vie à la matière. Sans l'âme, point de vie, sauf pour celui qui ne reste accroché qu'à la science, limitée à ses seules capacités de démonstration et de preuves. Sans la vie, sans l'intellect, sans les émotions, et sans le corps, l'âme ne peut s'élever ni se purifier. Tout marche toujours dans les deux sens, et pour que ces deux choses que sont la réalité (la matière) et la vérité (D.ieu) puissent s'unir, il leur faut communi-er, ce qui commence par la communi-cation. Amoureux du mot, je me permet de vous proposer ceci :

Communi-ER Communi-QUER

Forni-ER Forni-QUER

Vous trouverez dans ce lien les sens de ces mots, pour ancrer ce que je vous soumets dans la réalité : http://micmap.org/dicfro/search/dictionnaire-godefroy/fornier1


Pourquoi ces mots ? Parce que fornier que peu de gens connaissent est un verbe comme les autres, qui signifier nier, dénier. Il est en ce sens l'opposé de communier, mais tout comme lui, il est du domaine du mental, de l'invisible. Nous avons de l'autre côté deux autres verbes, qui eux aussi terminent par les lettres ER, précédées de deux lettre QU. Cette syntaxe s'applique à parler du réel, de la matière : communiquer c'est parler, échanger, écrire, lire. Il y a cette notion d'action dans la matière, qui peut tout à faire se relier à la communion de deux âmes. Il faudra pour cela cesser de FORNIER l'évidence de l'existence de quelque chose d'immatériel, qui pourtant peut nous conduire à forniquer. J'entends d'ici les mental s'échauffer. Voilà bien un gros mot que forniquer, qui pourtant porte la définition suivante dans un dictionnaire :


FORNICATION, - cion, our. S. f., pris dans un sens favorable pour désigner l'acte conjugal.

Quel est mon but ici ? Je vous pense peut être un peu perdu(e)… Le mental est limité à ses conditionnements et ses croyances. Ainsi, peut être avez vous ressenti une part d'aversion en lisant le mot forniquer. Parce que nos croyances sont issues des évolutions de notre langue, et de la perception que l'on a des mots qui ne s'utilisent plus. En un petit paragraphe, nous voyons un mot qui peut révulser, et nous découvrons dans le même temps un mot inconnu : fornier. Nous découvrons une syntaxe linguistique (le français est magique), ou quatre mots s'unissent en un chemin que nous vivons tous, qui s'appelle la vie. Si tout cela nous conduit à l'acte conjugal, et seulement cela, c'est oublier une partie de la réalité, c'est oublier la vérité des âmes. Vous êtes flamme jumelle ? Vous savez que l'âme est le moteur de ce que vous vivez. L'âme recherche la communication pour la communion. Mais le mental à besoin de Fornier tout d'abord cette part subtile et véritable de l'âme, avant de plier, pour enfin conjurer l'âme et le corps, les âmes et les corps. Nous vivons dans un monde physique, mais aussi dans un monde quantique, où tout à un sens, à commencer par le verbe. Les mots sont le verbe.

Ce que nous vivons tous est tout autant piloté par le champ quantique que par le champ terrestre. Nous ne pouvons tout expliquer, raison pour laquelle nous nous devons d'utiliser tous nos sens pour continuer à avancer. Au registre des sept étapes de la vie d'une flamme jumelle, tous se prennent les pieds dans le piège de la fusion, oubliant seulement qu'avant elle sont les six précédentes, à commencer par la reconnaissance, et la conjugaison… Avant que la conjugaison ne devienne conjugale (donc dans la matière), elle doit se faire dans l'invisible, cela doit être compris. C'est pour cela que le monde de l'invisible communique avec nous avec les synchronicités, pour que nous comprenions l'invisible, avant que puisse communiquer la matière.

Qu'est ce que les synchronicités ?

Les synchronicités ne sont qu'un moyen parmi tant d'autres, pour que le haut et le bas puissent communiquer entre eux. Les synchronicités sont des amplificateur, des panneaux d'orientation des intuitions de deux personnes qui se réunissent sous de joyeux hasards. Vous rencontrez votre jumeau après des mois de silence, dans un concert ou au détour d'une rue… Pouvez-vous imaginer qu'il y ait un quelconque hasard là-dedans ? Vos intuitions vous ont créé une envie, et vous avez communément répondu à cette envie, en achetant ce billet de concert. Les synchronicités ont un sens, qui ne demande qu'à être suivi, observé et compris.


Synchronicités conscientes

Elles sont à mon sens les plus importantes par le fait que ces synchronicités sont censés vous apporter quelque chose de positif. Je précise que j'utilise le mot conscientes, pour faire appel à votre conscience, ou plutôt VOS consciences. Celles et ceux qui ont eu à travailler à moi en rendez-vous savent que nous parlons des 4 consciences, corporelle, intellectuelle, émotionnelle et spirituelle. Nous sommes bien dans cette transition, dans cette forme de communication entre l'âme (conscience spirituelle) et le corps… Cette communication ne peut se faire sans les deux autres consciences que sont l'intellectuelle et l'émotionnelle… Je vous renvoie à ma vidéo sur la vivance, qui fait le lien entre ces deux consciences immatérielles. Si vous n'êtes pas conscient(e) dans la totalité de votre être, il est fort à parier que vous passez à côté des réelles significations des synchronicités. Je veux ajouter ici que les synchronicités sont utilisées par les guides, mais aussi par d'autres formes énergétiques, comme les anges. Nous admettons qu'une plume qui se trouve sur notre chemin peut avoir des significations subtiles. Par contre, nous refusons plus généralement d'admettre que des synchronicités puissent être envoyées par d'autres énergies dont les intentions seraient bien différentes de la bienveillance de notre guidance… Voilà donc pourquoi nous en appelons à la conscience de chacun, pour au moins faire l'effort de perce-voir, sans se contenter de seulement relier ce que l'on voit à ce que l'on croit. Dans ces synchronicités conscientes (faciles à voir) j'en sélectionne 4 usuelles et habituelles.


Nous entrerons dans le prochain article dans la description des synchronicités. Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour ce complément de lecture.


Portez-vous bien.

Denis Mourizard

*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook