Flammes jumelles - Les foudres karmiques

Mis à jour : avr. 16

Voilà bien un terme qui peut prêter à sourire ! Les foudres karmiques… On se croirait en plein péplum, avec Zeus envoyant ses lances électriques. Pourtant tout y est, et il nous suffit d'entendre de la bonne oreille. Qui dit foudre, dit électricité. L'électricité, ça pique. Qui dit foudre dit aussi éclair, dont lumière, et aussi rapidité. Qui dit foudre dit aussi qui vient du ciel, et touche la terre. Enfin, qui dit karmique, dit "qui a relation à l'âme".


Là où nous sommes en droit de prendre du recul c'est sur l'idée que Zeus s'occupe de nous en distribuant ses foudres. Je ne pense pas que nous ayons besoin de lui pour les recevoir. Quoi que, je ne suis qu'un homme qui ne sait pas tout.


Entre jumeaux de flamme jumelle, on ne peut décemment pas écarter la notion de foudre karmique, et si l'expression ne plait pas, chacun est libre de procéder à un nouveau baptême. Je vais tenter ici d'en expliquer la nature. Vous êtes flamme jumelle, ou vous pensez l'être. L'être est justement ce que nous tentons tous d'atteindre en ces temps de grands changements. Je ne suis pas certain que ceux qui accèdent à l'énergie de flamme jumelle pour "l'avoir" d'une image, d'une appartenance ou d'une identité, le soient réellement. L'être est l'énergie qui nous arrive, à pleines vagues, jusqu'à parfois nous submerger. Plus nous avançons, plus cette énergie sera dense, plus nous aurons du mal à cacher notre vérité à autrui, et à commencer à nous-mêmes.


Exit les faux selfs, exit les egos, il ne peut y en avoir qu'un, et ce sera l'être unifié. Ce plan est plus qu'un plan, je pense que c'est au-delà que cela se joue. Cela se joue dans le grand plan qui inclus non seulement notre planète, mais aussi les autres, bien que les autres ne semblent pas véritablement intéresser le monde humain. Nous changeons d'ère cosmique, depuis la fin de l'année 2012, et ce que nous vivons tous actuellement est le résultat du mélange de nos énergies d'âmes et de nos résistances intellectuelles. Nos actions sont influencées par les deux formes d'énergies, et la concordance de nos actions et de nos chemins de vies se ressent par l'intelligence émotionnelle. Si ça n'est pas "aligné", croyez-moi on le sait.


Pour une fois, je ne parlerai pas de runner ou de chaser. Chacun interprétera pourtant les foudres karmiques à sa façon, un en luttant contre, tel un soldat indestructible, l'autre refusera de voir, ou regardera ailleurs. L'important n'est pas le binôme pour une fois, bien que le binôme soit à l'origine des foudres karmiques. La réunion des deux, sur le plan émotionnel et vibratoire enclenche ce mécanisme de foudres.


Tout commence par une épuration karmique, qui a eu lieu, si ma logique est correcte, en 2012. Repartir à zéro pour construire un nouvel édifice commence toujours par un grand nettoyage. Je pense que les karmas ont été délestés progressivement avant 2012, et que les soldes ont été en quelque sorte évacués par la Source. Dans la pratique, cela peut se traduire par une prise de conscience majeure d'une situation qui conduisait à créer du karma négatif à longueur de vie. Je prend l'exemple d'un mariage qui ne fonctionnait pas, et qui engageait le futur jumeau à faire de mal à l'autre, en même temps qu'il se faisait du mal à lui. Par cette phrase, je voudrais vraiment ouvrir la chose à votre esprit. Faire du mal à l'autre, ce n'est pas forcément lui lancer des pierres ou le frapper avec le rouleau à pâtisserie. Ce n'est pas obligatoirement lui crier des mots acides au visages ou vivre régulièrement des situations de conflit. Faire du mal à l'autre, c'est aussi faire perdurer un couple dont on sait qu'il ne conduira nulle part ailleurs que dans l'accoutumance, et la mort émotionnelle. Faire du mal à l'autre, c'est se mentir à soi-même et aussi à l'autre dans une relation que l'on sait terminée. Combien d'entre-vous ont ressenti ce besoin de changer cette vie en 2012 ou juste après ? Combien d'entre-vous on ressenti ce besoin entre 2012 et aujourd'hui ? C'est ce que nous appelons les vagues de connexion, les vagues de prises de conscience, et qui engendrent une épuration du karma négatif de chacun.


Que se passe t'il ensuite ?

Une fois le solde karmique ramené au plus proche de zéro, n'y a t'il donc plus de karma ? Bien sûr que si. Nous sommes humains, et soumis à une réalité issue de la vérité. La vérité est que l'on est le fruit de l'arbre de notre vécu. Autrement dit, nous sommes le résultat de nos actes, et chaque mauvaise action jette un jeton dans le panier du karma négatif. Chaque bonne action jette un autre jeton dans le panier du Darma (karma positif). Karma négatif - Darma = Karma résiduel. Autant vous dire qu'il est bon d'accumuler un plus grand nombre de jetons de Darma dans le panier concerné… Donc, à partir de 2012, nous avons tous vécu le grand lessivage. Prises de consciences suivies d'actions, divorces, démissions, changements de plans, reconversions, et aussi parfois dépressions, maladies, guérisons. Aujourd'hui, n'allons pas croire que le temps s'est arrêté. Les planètes continuent de tourner autour de leurs étoiles ! Nous y compris.


Donc, par la suite, les énergies liées au karma étant rétablies à un niveau que je dirais minimal, l'essence énergétique des jumeaux disait une chose : je suis prêt(e) ! Cela était vrai des deux côtés, et déjà nous pouvions parler de couple énergétique, même avant la rencontre. Pourquoi ? Parce que purifiées, les deux énergies se sont mises à vibrer au diapason (l'expression n'est pas sans aucun sens ici, merci de vous documenter). L'une a mis l'autre en vibration…


Que s'est-il alors passé ? Deux vibrations s'activent et se mettent en relation, parce que oui, elles seront conduites l'une à l'autre. L'une vers l'autre. C'est quantique, et c'est mécanique. S'en est alors suivit la rencontre, et la reconnaissance, puis parfois, la conjugaison. L'amour tel qu'il n'a jamais été vécu, accompagné de toutes ses vérités, mais aussi de ses réalités énergétiques.


Le karma était "propre" si j'ose dire, au début de la rencontre. Les coeurs étaient alignés aux âmes, et tout était doux, puissant, indestructible…

Pourtant, le karma est le résultat des actes stockés quelque part dans le cosmos, comme une sorte de dossier judiciaire cosmique. Il influence le réel et la matière, mais ne la purifie pas. Ainsi, les énergies créées dans la vie, et notamment celles qui concernent les stocks énergétiques négatifs tels que les blessures ou les peurs n'ont pas été nettoyées, elles. Elles sont toujours là, projetant d'agir dans l'ombre comme elles l'ont toujours fait. Alors la vie se déroule entre les deux jumeaux, puis les peurs et les blessures entrent en jeu.


Ce qui a été purifié est à nouveau pollué par des énergies nettement plus denses et puissantes qu'auparavant. Le karma négatif recommence peu à peu à s'accumuler, une parole par-ci, un reproche par là, une frustration par ici, une réaction incontrôlable… Par contre, une chose change, ou plutôt une chose a changé : le contrat. Le contrat d'âme individuel et qui concernait la période de vie avant la rencontre a été résilié, au profit du contrât d'âme commun. Cela fait une différence majeure, et extrêmement importante. Si avant le contrat ne concernait que nous, désormais il concerne le couple, et désigne ce qui doit être fait, par le corps, par l'esprit, et par l'âme, pour la Source qui, de facto, prend son droit de regard sur l'évolution. Donc, à partir de la rencontre, ce contrat implique les deux jumeaux, et la Source témoin de l'engagement, des âmes, plus que des esprits ou des corps.


C'est à partir de ces notions que nous pouvons commencer à construire la réalité des foudres karmiques. Je commencerais par l'alignement du corps, de l'esprit et de l'âme, auxquels s'ajoute l'émotionnel. En d'autres termes, vous l'aurez compris : je parle des quatre consciences, corporelle, intellectuelle, émotionnelle et spirituelle.


Une foudre karmique est une réaction électrique à une situation magnétique.

En d'autres termes, lorsque le mental fonctionne de trop, il crée un champ magnétique qui attire une "foudre", un arc électrique concordant, et qui viendra corriger l'énergie de la personne, si besoin. Nous parlons là du subtil qui vient impacter la densité, la matière dans la réalité.


Tant que les relations avec le jumeau ou la jumelle sont claires, douces et joyeuses, nous sommes en accord avec l'âme. Coeur et âme sont pleinement reliés par l'intellect, conscient. Lorsque nous sommes conscients de la situation, nous pouvons agir avec cohérence et discernement, voire logique. Alors nous recevons en flots continus l'énergie de l'âme, puissante. Nous ressentons cet alignement au travers du corps émotionnel, de la conscience émotionnelle. Point de peur, ni d'un côté, ni de l'autre, ne viennent perturber le flot énergétique créé par le binôme. C'est ce qui est vécu au tout début, au moment de la conjugaison. J'ajoute que si certains couples se sont reconnus, tous ne se sont pas conjugués. L'énergie n'en sera pas pour autant absente dans la relation, bien que potentiellement moins forte. Elle va toutefois croitre progressivement, chez les deux, pour pousser à l'accomplissement de ce qui est écrit. Je dis pour pousser, pas pour accomplir… La conjugaison dépend bien des deux jumeaux, et cela ne peut qu'être une conjugaison souhaitée par les deux, et non pas par un seul.


Lorsque les relations se tendent, ce sont les blessures qui viennent mettre la zizanie. Récupérées par les egos, ces blessures sont de véritables armes qui la plupart du temps nous conduisent aux larmes. Le karma s'accumule, et à chaque karma négatif créé est envoyée une foudre, plus ou moins intense.


À toute faute est proposée une occasion de correction, et de compréhension.

En l'absence de conscience, et surtout en l'absence d'alignement des consciences, et donc de compréhension des mécanismes en jeux, c'est un joyeux bazar qui va s'installer. Lorsque les deux jumeaux sont énergiquement reliés, et en contact régulier, le manque d'alignement des deux va créer un bazar sans nom. Puisque les deux n'ont pas conscience des effets de leurs actes, les actes de l'un peuvent avoir un impact sur l'autre. Autrement dit, on alimente les foudres tous les deux, pour les deux. C'est une joyeuse forme de partage, puisque nous avons bien à apprendre les notions de partage…


Néanmoins, tout ceci n'est pas très confortable, car on essuie parfois les plâtres sans comprendre pourquoi, vu que les choses s'enrayent parfois sans raison évidente. Le couple est responsable, ensemble, des actes et paroles. Il me faut donc ajouter avec force et vigueur, à présent, qu'il ne s'agit pas d'accuser l'autre de tous les problèmes que l'on a dans sa vie ! L'autre n'est en rien responsable, là est l'astuce la plus difficile à digérer… Non, en tant qu'être humain, flamme jumelle ou pas, runner ou chaser, peu importe, nous devrions en toute logique être seuls et uniques responsables de nos vies, et de la trajectoire qu'elles prennent. Si l'influence d'une tierce personne est capable de faire basculer notre vie, il y a là un signal à ne pas négliger, et qui nous évoque la nécessité d'apprendre comment nous protéger, et surtout, comment reprendre notre vie en mains. Parce que la vie et la liberté sont ce qu'il y a de plus important, elles ne sauraient être liées à l'autre, ni à sa présence d'ailleurs. Voilà la raison pour laquelle la dépendance affective est un virus qui détruira toute capacité à distinguer le vrai du faux, et le bon du mauvais dans cette relation. Il y a ce qui vient de nous, et il y a ce qui vient de l'autre, la voie étant de savoir le déterminer honnêtement.


La bonne nouvelle est que nous pouvons sortir de ce jeu parfois terriblement difficile à vivre. Parce que quoi que vous pensiez, vous êtes seul(e) et unique responsable de ces foudres karmiques qui, rappelons-le, ne sont là que pour nous apprendre à progresser. Nous sommes liés au jumeau ou à la jumelle, c'est un fait. Nous recevons, dans les premiers temps, les effets collectifs des foudres karmiques, et faisons preuve en ce sens de solidarité involontaire, et parfois souffrante. Puis un jour vient où nous posons la décision d'en terminer avec la dépendance affective, et d'aller accomplir ce contrat karmique, envers et contre tout ce qui pourrait s'y opposer. Nous apprenons, nous ramenons à nous nos connaissances oubliées, nous touchons de plus en plus près les connaissances énergétiques, spirituelles, mais également sociétales et humaines. Peu à peu, nous percevons de mieux en mieux nos quatre consciences, et nous reprenons le pouvoir sur elles, et donc sur nous-mêmes. Nous alignons nos consciences, peu au début, puis de plus en plus souvent, puis de plus en plus fortement. Vient alors le jour où l'horizon se débouche, et où nous sortons, tantôt de la nuit noire, tantôt du flou dans lequel nous vivons depuis des jours, des semaines, des mois ou des années. Lorsque le détachement à l'autre a été compris et assumé, c'est à dire sans perdre de vue l'amour que nous avons et la compassion véritable, alors les foudres sont de nouveau individualisées. Seul celui qui ne travaille pas sur lui les reçoit pleinement pour lui.


Il reste néanmoins à chacun d'ouvrir les yeux sur ce qu'il vit, pour ne pas se raconter que tout va bien alors que tout ne va pas bien. J'en arrive donc à la dernière partie de cet exposé : comment identifier une foudre karmique ? Une foudre est une réaction, comme nous l'avons déjà dit. C'est une réaction énergétique, à une autre énergie. Ce n'est pas toujours le fait d'un acte. Pour qu'un acte soit le déclencheur d'une foudre, il faut qu'il soit associé à une énergie vibratoire. Je prends un exemple : vous oubliez de donner les clés à votre jumeau ou jumelle pour qu'il rentre le soir chez vous. L'acte a conduit au fait qu'il reste dehors, mais dans les faits, ce n'est pas motivé par une énergie ou une émotion. Imaginons à présent que vous refusez de lui donner les clés parce que vous avez peur qu'il soit chez vous sans vous. L'acte est le même, mais il est motivé par une peur, et donc une émotion magnétique qui va appeler une réaction électrique. Peut être que l'autre va s'agacer et vous plonger dans le noir médiatique pendant des jours…


Parce qu'une foudre karmique n'est pas obligatoirement une chose dramatique, ou violente. Il existe plusieurs grades, bien entendu. Cela peut aller du simple malaise intérieur à la perte de son job, cela peut s'étendre d'un petit blues passager à une dépression légère. Au final, dans des proportions maximales, on va goûter aux joies de la nuit noire de l'âme qui porte bien son nom : à ne rien vouloir voir, un jour on ne voit plus rien.


La souffrance est une énergie fluctuante qui fait baisser le taux vibratoire. Je vous laisse prendre conscience de cette phrase un instant… Bien d'autres émotions viennent piquer la souffrance pour l'envoyer au premier plan, la colère, le doute, la tristesse… En réalité, dans le lien de FJ, tant que les énergies de l'un et de l'autre sont hautes, et vécues, ressenties en consciences, tout est fluide. La vie s'ouvre, les projets affluent, rien ne semble enrayer la bonne marche de l'existence. Bien au contraire ! On se sent relié, non seulement à l'autre, mais au reste de l'humanité, ainsi qu'à tout ce qui peut être encore bien plus grand, bien plus haut. D'ailleurs, d'amour on pourrait même ne plus avoir besoin, tant on le vit. Ce n'est qu'une fois que la relation s'étiole, régulièrement enflammée par les blessures sous jacentes, que la fumée trouble notre vision. Il faut alors que l'autre disparaisse du champ de la conscience physique pour que l'émotionnel s'emballe, après lui, c'est la conscience intellectuelle qui flambe et qui produit des énergies… pourries. Rappelez-vous, à énergie produite, énergie reçue. Au bout du bout de ce processus c'est l'âme qui est touchée, puisque que vous n'êtes plus dans la lumière mais dans l'ombre, ou pire, dans le sombre. Alors apparait la nuit noire de l'âme. C'est alors le chemin inverse : la conscience la plus dense va progressivement impacter toutes les autres, jusqu'à la plus subtile qui est la conscience spirituelle, et donc l'âme. Au début de la rencontre, nous avions vécu l'inverse : l'âme était venue activer toutes les autres consciences, jusqu'à ce que la plus dense réagisse.


Les foudres karmiques sont une réalité, et une évidence pour qui veut entendre qu'il n'existe aucun hasard dans notre vie. Certains pensent que "Dieu ne punit" point ! Bien leur en fasse, mais c'est littéralement détourner le problème, car Dieu n'est pour rien dans tout ça. Nous sommes bien les seuls responsables de notre méconnaissance d'une évidence énergétique globale qui a conduit à la création de l'Univers tout entier.

*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook