Flammes jumelles - Les faux jumeaux Part. 2

Quelle conscience vous dit et vous affirme que la personne qui vous fait travailler aujourd'hui est votre jumeau/elle ?


S'il la réponse n'inclue que la conscience intellectuelle, il y a un schisme… Si la réponse n'inclut que la conscience corporelle, il y a aussi un schisme. Si la réponse inclut les deux consciences yang, le schisme est encore là. Si l'émotionnel s'en mêle, mais uniquement dans la souffrance, nous ne sommes pas plus avancés. Alors comment être certain(e) ? Comment savoir ce qui relève du divin ?


INCARNER notre âme dans un corps, un émotionnel et un intellect baignés dans la sagesse. Dans cet état d'unicité des quatre consciences, nous pouvons voir l'évidence. En dehors de cet état, nous ne voyons et nous accrochons qu'à nos seules croyances mentales rassurantes. On peut dès lors se tromper. On peut se bloquer dans une croyance que l'autre (la personne présente en l'instant "T") est le jumeau ou la jumelle.

On peut, et je l'écris pour la première fois : SE TROMPER DE BINÔME !

Je n'ai aucun doute que les accrocs au New Age ne manqueront pas de me vilipender pour cette dernière phrase. Je ne doute pas non plus que les egos risquent de ne pas aimer cette idée. Pourtant, si je l'écris, c'est pour exprimer une réalité : nombre de flammes jumelles sont bloquées sur le chemin par de fausses croyances. Ces croyances les maintiennent dans une souffrance continuelle, et dans un immobilisme harassant. Est-ce que refuser l'évidence n'est pas une forme de déni ? Est-ce que refuser d'aller plus loin, au-delà de ses propres croyances, en s'y accrochant par peur ou par ego n'est pas une défiance ? Concrètement, est-il raisonnable de penser que nous risquons le courroux divin parce que l'autre a définitivement refermé la porte de la maison du coeur ? Notre chemin est notre chemin individuel. Parce que nous avons libéré en nous toutes les peurs, parce que nous avons définitivement fait table rase de toutes les blessures archaïques, nous pouvons nous estimer prêts à vivre cette relation. Parfois, le jumeau arrive tôt. Parfois, c'est une autre personne qui arrive tôt, pour préparer. Il s'agira souvent d'un pervers narcissique pour le runner, et d'un catalyseur pour le chaser. Dans les deux cas je préfère employer le mot de catalyseur.

Catalyseur : Élément qui provoque une réaction par sa seule présence ou par son intervention.


Un catalyseur est ce qui permet d'évoluer sur son chemin personnel, jusqu'à atteindre l'état suffisant et nécessaire pour que la relation de FJ puisse se dérouler avec de véritables chances de succès. Je serais long sur cet article, car je le pense important (humblement). Certains me répondront, pris dans leurs doutes vis à vis de la personne actuellement dans leur vie, que ce qu'elles vivent est de nature FJ. On m'opposera les transferts énergétiques, on m'opposera plein d'autres choses : la médiumnité, les voyages astraux nocturnes, les synchronicités, l'amour…

À toutes ces choses je répondrais OUI et alors ? Nous sommes sur un chemin d'acquisition et de développement spirituel, ancrés dans la matière et dans un Monde que nous souhaitons TOUS voire changer. Ce chemin de développement nous demande donc bien de nous développer ? Pour ce qui touche aux deux consciences Yin (spirituelle et émotionnelle), nous avons aussi le droit d'être enseignés (en saignant), mis à l'épreuve et à l'action. Non ?


Alors quoi de mieux qu'une âme soeur venue dans notre vie pour nous éveiller à nos énergies ? Quoi de mieux qu'une autre pour nous mettre en lumière nos difficultés de gestion émotionnelle ? Enfin, quoi de mieux qu'une personne dont nous allons "tomber amoureux" et qui porte un peu de tout cela en même temps, pour nous polir, nous activer et nous préparer ? En clair, et en quelques mots : nous pouvons vivre des évènements spirituels et invisibles, énergétiques et physiques, avec une personne qui n'est pas le jumeau ou la jumelle. OUI.


Chaque jour vous vivez des transferts énergétiques avec des humains, et ce depuis votre naissance. Imaginons que vous soyez en ce moment même en relation avec un catalyseur et que ce que vous vivez est inédit, que ce soit dans l'une ou l'autre, ou dans toutes vos consciences. Vous canalisez vos guides, et d'autres, vous ressentez des choses à distances, bref, tout ceci est ébouriffant. Cette personne avec laquelle vous partager cela ne peut qu'être votre jumeau/elle tellement tout cela est inédit et… puissant. Oui, je ne peux pas mettre cela en doute, mais je peux poser une question : quelle est, selon vous, la plus grande souffrance qu'un humain puisse supporter ?

Il m'a été répondu si souvent à cette question : la relation de flamme jumelle ! Avec toujours le même risque d'être un peu dur je répond ici : des humains ont été lapidés, d'autres crucifiés, d'autres passés au bûcher… et tout cela pour leurs idées, leurs croyances ou leur ethnie. La notion de souffrance est relative à l'idée que l'on s'en fait à un instant T de notre histoire. La notion d'importance ou de niveau est subjective. Ce que vous vivez aujourd'hui est incontestablement ce que vous avez vécu de plus fort dans votre vie.


CELA N'ENLÈVE POURTANT PAS LA POSSIBILITÉ DE LE VIVRE AVEC UN CATALYSEUR.


Donc, avec une âme soeur venue vous offrir la possibilité de grandir en sagesse, en cessant d'accepter l'inacceptable, ou en cessant de croire que vous décidez de tout…


Prenons quelques instants pour respirer à nouveau, avec quelques images de bébés rigolos.



Est-ce qu'un bébé s'embourbe dans ses propres croyances ? Non, il découvre la vie et exprime la joie qu'il a à le faire. Moi qui écrit ce texte, je suis un enfant. Je suis également flamme jumelle, et ceci je le dis depuis maintenant de nombreuses années. Pourtant, ces "nombreuses années" ne sont qu'illusion sur le plan de l'importance. En l'an 1982, saviez-vous ce qu'était une flamme jumelle ? Et en l'an 1995 ? Et en l'an 2000 ? Ne vivions-nous pas durant toutes ces années, notre vie d'humain et d'adultes ? Étions-nous malheureux de ne pas savoir précisément ce qu'était une flamme jumelle ? Non, non, et non.


Quelle que soit la voie que vous choisissez, la spiritualité a pour but de vous conduire à la sagesse. Je le répète : aucune relation de FJ ne peut se déployer, et être utile à ce monde sans un minimum de sagesse. Tout ego, qu'il soit dominant, spirituel ou inversé barrera la vérité au profit d'une réalité ressemblante. Tout ce que vous avez vécu avec une personne que vous avez cru être le jumeau ou la jumelle, sans qu'il ou elle le soit véritablement, vous a été utile. N'en doutez pas. Je voudrais à présent conclure, en apportant des substances importantes à ma rédaction.

  1. Un certain nombre d'entre-vous sont de nature flamme jumelle, mais ne sont pas en relation avec leur jumeau. J'affirme cela, non pas pour l'avoir inventé, mais en raison des expériences qui se sont dévoilées à moi, dans mon travail comme dans ma vie. C'est pour cette raison qu'en rendez-vous, nous les coaches percevons bien la vibration de FJ tout en en voyant la réalité dans vos différentes consciences. Mais c'est aussi pour des raisons de sagesse et de logique qu'il nous est impossible de dire que vous vous trompez de personne. Vous seule avez le devoir de cheminer, avec toute l'aide possible, vers la claire conscience de la réalité.

  2. Le danger des croyances et des dogmes commence avec la phrase : "Je suis flamme jumelle". Que cache cette affirmation ? Est-ce juste un constat résumant tout ce que vous vivez, ou est-ce le résultat d'une croyance qui porte les flammes jumelles "au-dessus du lot" dépravé de l'humanité qui elle, ne le serait pas ? Il m'a été répondu sous un de mes posts Facebook, récemment, la chose suivante : "C'est du grand n'importe quoi ! Il n'y a que 8 couples de flammes jumelles dans l'humanité toute entière !". Je n'ai pu m'empêcher de penser que l'énergie qui a été mise dans ce commentaire ne pouvait que me montrer l'une de ces 16 personnes… Oui, je crois personnellement que les flammes jumelles sont vraiment très très nombreuses dans le monde. Je pense que les flammes jumelles universelles sont beaucoup moins nombreuses, mais pour autant, si nous devions les mettre dans un gymnase, ça coincerait quant même un peu ! Quelle différence entre les deux ? Est-ce vraiment nécessaire de faire une différence ? Le chemin est le même, bien que la destination appartienne à chacun.

  3. Le déni et la défiance commence avant tout avec soi-même, pour rayonner en finalité dans l'âme, qui envoie ce joli message à la Source. Le déni commence dès que l'on refuse d'être sage envers soi-même, en conditionnant ses actions par des croyances. C'est lui ou c'est elle est une croyance. Si elle est clair et lucide, ouverte et non fermée à un risque d'erreur, cette croyance est un pas assuré vers la sagesse. Si au contraire, elle est clivante et enfermante, elle devient un déni qui conduira à la défiance. Ainsi, rester avec un PN sous prétexte que nous sommes élus par la Source pour en baver des ronds de chapeaux carrés devient une défiance envers soi-même. Le courant New âge adore nous mettre dans la case des sacrifiés porteurs du sacrifice divin. L'image de la pauvre Marie Madeleine qui a tant pleuré est bien là pour exclure totalement tout ce qu'elle a créé et réalisé dans sa vie de femme et d'épouse.

  4. La nuit noire n'est pas l'exclusivité des couples de flammes jumelles. Nombreux sont celles et ceux qui ont vécu plusieurs nuits noires de l'âme avant la rencontre avec le jumeau ou la jumelle. J'ajoute qu'une nuit noire de l'âme vécue avec un catalyseur, ou un autre, ou encore un autre (oui, il peut y en avoir plusieurs à suivre) est bien plus forte que jamais dans votre vie. Plus les nuits noires se rapprochent de l'instant de la véritable rencontre, plus elles gagnent en force et en intensité.

Tout ceci pour dire que la relation de flamme jumelle existe et qu'elle n'est nullement à remettre en question. Tout ceci pour dire que même si la personne qui vous fait travailler n'est pas l'âme promise, cela ne fait pas pour autant de vous une personne qui n'est pas flamme jumelle. Vous pouvez l'être, vous pouvez être conscient(e), mais simplement travailler en ce moment pour atteindre le point crucial de sagesse nécessaire à la venue de la vérité. J'ajoute que cette vérité sera d'autant plus retardée que vous la retarderez mentalement. En refermant vos auras à toute autre forme d'expérience ou d'avancée, vous bloquez les possibilités de la Source. N'allons pas vous dire que nous sommes plus forts que la Source, mais comprenons simplement que nous pouvons barrer les informations utiles à l'arrivée de la vérité, mentalement. Autrement dit, vous êtes dans une rupture durable, et vous êtes enfermé(e) dans votre solitude, vous sacrifiant au profit d'un amour que vous pensez définitivement perdu, tout en espérant qu'un miracle se produise… et bien vous décidez de fermer la porte du coeur, par foi, par devoir, ou par croyance. Je ne dis pas que cela est une bêtise, je dis que si cela est motivé par un ego spirituel, et bien vous vivrez les foudres karmiques, jusqu'à la nuit noire de l'âme. Vous ne comprendrez pas pourquoi vous, alors que c'est l'autre qui est parti. Vous douterez de votre polarité, puisque vous aurez lu ou entendu que c'est le runner qui fuit, toujours. Au final ce sera la nuit noire de l'âme, le coeur vide et la vie effondrée. Oui, mais bien entendu, en ces temps de connexions commandées, si vous refusez à la Source le droit de vous faire avancer, et que vous refusez d'incarner les principes que vous prônez (Fais confiance en la source ! Il faut toujours avoir foi en toi ! Ouvre ton coeur dans l'amour inconditionnel…), et bien vous êtes en défiance et dans le déni de la réalité. Vous diluez alors les foudres karmiques, vous n'avancez pas, l'autre ne revient pas, et si vous restez ainsi, le vrai ou la vraie jumelle ne viendront pas.

Pourtant, vous avez tout d'une flamme jumelle. Vous en avez le coeur, vous en avez l'amour, la compassion, et la capacité à changer les choses dans ce monde. Vous êtes en cet instant même dans ce que nous appelons l'école de la vie. Il m'est impossible d'aller plus loin ici-même. Je suis conscient que bien des questions se posent pour un certain nombre de lecteurs. Peut-être que certain(es) seraient bien d'accord pour s'autoriser, ne serait-ce qu'à se poser la question : est-ce vraiment lui (elle) ? Mais comment faiiiiiirre ? Oui, comment faire ? Votre cas est votre cas. Nous sommes plus de 7 milliards d'êtres humains sur cette planète, et bien qu'il existe des sosies, bien qu'il existe des morphotypes établis, des archétypes psychologiques référencés, il y a plus de 7 milliards de vérités uniques. C'est dans cette immensité que ma responsabilité m'impose de faire cette conclusion : n'espérez pas trouver la réponse dans aucune vidéo, ni dans aucun article. Les réponses que vous cherchez sont forcément là où vous n'êtes pas encore allé(e). Il n'y a pas de recette commune à tout le monde. Le but est la sagesse individuelle, vécue dans un couple préparé à cela, pour à la fois créer un nouveau monde dans l'unité, et faire ensemble ce qu'il est possible de faire pour aider cette part d'humanité qui le demande. Rien d'autre. Du moins pour ce que j'en pense, humblement. De ce fait, le travail sur soi est indispensable. Que vous preniez rendez-vous avec Denis Mourizard ou avec une autre personne n'est pas le sujet, le sujet c'est vous, et la situation dans laquelle vous êtes, aujourd'hui.

Demain se prépare aujourd'hui.


Merci pour votre courage et votre volonté, qui sont des trésors dans ce Monde. Arriver jusqu'à ce point de la lecture est immanquablement courageux. Alors merci à vous. La lumière est au-bout du tunnel.

Prenez soin de vous

Denis Mourizard

*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook