Flammes jumelles - Les difficultés de communication

"Nous éprouvons de grandes difficultés à communiquer."

Ici commence l'histoire, en une seule phrase qui résume la réalité des FJ. La communication, cette forme de mouvement qui peut tout aussi bien amplifier l'énergie que la vider… Combien de fois parle-t-on de "fusion", alors même que la communication reste un problème, parfois maladroite, parfois souffrante ? Alors finalement, se taire mieux s'avère l'issue la plus couramment bénéfique...

 

D'ailleurs, quelle flamme jumelle n'a jamais vécu ces moments de silences qui en disent toujours plus long que les grands discours, à la fois sur la réalité de chacun, et sur la réalité du couple ? Oui, le silence est une étape obligée, à la fois sur le chemin de sa propre spiritualité (découverte, compréhension et rappel de l'âme en soi), mais également sur le chemin qui conduit à la réunion du couple. L'un ne va pas sans l'autre j'ai envie de dire.


La communication est un problème, alors qu'elle ne devrait théoriquement pas en être un, entre deux personnes qui s'aiment. Les raisons qui font de la communication un élément de séparation sont nombreuses, les situations aussi le sont. Je vais donc tenter ici d'apporter quelques réponses aux interrogations que tout ceci peut poser.

La communication est une "action commune", nous pouvons aussi entendre une communie-action. Voyez ici ce qui est appelé langage des oiseaux. La communication n'est pas qu'un échange verbal entre deux êtres, elle n'est pas qu'un échange d'idées, d'opinions, ou de volontés. Si communiquer ne se résume qu'à cela, je vous le dis : cela conduit à ce que vivent tous les couples qui vivent des problèmes de communication. Communion… Une communion appelle le commun, l'unité. Résumer la communication à l'échange des idées de l'un et de l'autre est donc séparateur. Par définition. Communiquer, lorsque cela est fait en communion, est simple. D'ailleurs, nous le voyons bien, les silences sont si évocateurs… Se taire est déjà une action, qui pour certains est on ne peut plus difficile à mener. Le silence est pourtant ce qu'il y a de plus simple à faire, et pourtant, c'est si compliqué lorsque le coeur saigne, lorsque les peurs ressurgissent, et que les vieux démons ressortent.


La communication, ne nous leurrons pas, ne peut être créatrice qu'à la seule condition d'être alignée avec l'autre. Cet alignement-là n'est possible qu'à la seule condition que l'alignement soit en SOI, avec toute la solidité et la structure dans les quatre consciences. Si nous ne sommes pas alignés avec nous-mêmes, comment prétendre créer autre chose que la séparation ? L'expression verbale n'est qu'une facette du "verbe" créateur. Le verbe créateur s'exprime tout autant dans la danse, dans la peinture, dans le soin prodigué à soi-même comme aux autres. Le verbe est présent dans chaque action, ou chaque inaction que nous décidons en nous-mêmes. Le son de la voix comme les écrits ne sont que deux parties d'une seule et même chose qui s'appelle la communication. Je veux donc vous poser une question : lorsque vous voyez une peinture et que vous ressentez monter en vous l'émotion qu'elle transporte, avez-vous besoin qu'on vous l'explique ? Non, vous la ressentez. Malheureusement (avis personnel), l'art moderne se sent obligé d'expliquer des "oeuvres" qui sont totalement dépourvues d'émotions… Les grands maîtres d'antan savaient créer l'émotion dans leurs oeuvres, souvent sombres, par la juste application de la lumière… Une peinture est une oeuvre figée dans le temps. Nous ne vivons pas la peinture au moment où elle se crée. Nous n'en vivons que le résultat final, qui traverse les âges (ex. La Joconde de De Vinci). D'autres moyens d'expression ne sont pas figés dans le temps, car nous les vivons au moment même où ils sont créés. La danse par exemple. Une pellicule pourrait figer l'instant de la danse, mais un danseur parfois touche à l'extase, parfois non. Par contre, sur le plan de l'énergie, la danse, c'est comme la peinture. Il y a les grands de ce Monde qui déploient une énergie telle que la grâce s'autorise à exprimer 1000 émotions, sans qu'aucun mot ne soit jamais prononcé. Le geste est fluide, aérien, dissimulant toute la puissance d'un corps qui a subi tant d'efforts pour seulement exprimer la grâce et la douceur de la fluidité… Il y a là de quoi pleurer. Pas un mot de prononcé, le seul mouvement du corps suffit à transmettre l'émotion dans le coeur de qui est sensible à cela. Ajoutons que si le danseur peut se passer du chant, il n'est pour autant jamais aussi complet qu'accompagné par le son, de la musique. Voilà donc une autre forme d'expression, qui elle va entrer en nous par le canal auditif. Les grands maîtres de musique que le Monde a comptés ont aussi touché au divin, leur âme a coulé dans leur esprit créateur. De tels chefs d'oeuvres associés aux pas de danse ont donné corps à ce que l'on appelle des ballets. Nous avons ici l'expression de la plus pure communication entre le son et le geste, qui ensemble s'échangent leurs propres émotions, pour venir toucher en plein coeur l'esprit qui se plonge dans cet art. Une fois de plus, nul besoin de mots, la musique à elle seule se suffit, le geste à lui seul se suffit, et les deux assemblés créent la magie. Cela ne vous rappelle rien ?


Alors l'air de rien, nous venons d'évoquer le corps, nous venons d'évoquer l'émotion, nous venons d'évoquer l'intelligence de l'esprit qui conduit à exprimer sans qu'il soit besoin d'expliquer quoi que ce soit. Ces trois choses s'accordent jusqu'au point d'exprimer ce qui est divin, la part divine de l'être humain, la conscience corporelle, la conscience émotionnelle, la conscience intellectuelle qui lorsqu'elles communient, s'habillent de la conscience spirituelle.


Lorsque deux jumeaux éprouvent des difficultés de communication, cela provient sans aucun doute possible d'une seule et même réalité : le défaut d'unification des consciences. Un couple de FJ ne communique pas que par les voies habituelles que sont la voix et l'écrit. Ils communiquent également par l'émotion et par l'âme. Je voudrais ici ouvrir une parenthèse sur les illusionnistes qui prônent l'amour 5D dans une relation qui exige de nous un travail accompli… Que les âmes communiquent dans la 5D est un fait, d'ailleurs elles le font depuis des milliers d'années. Pour autant, est-ce que ce seul fait qui touche la partie la plus subtile de nous-mêmes est aujourd'hui suffisant ? Est-ce incarner son âme que d'utiliser son mental pour fuir la réalité d'une communication difficile, voire impossible dans la matière (dans la conscience corporelle) ? Est-ce ainsi que l'on pense pouvoir accomplir ce plan, ce contrat entre deux âmes qui ont décidé de s'unir dans l'incarnation ? Je laisse chaque lecteur (lectrice) répondre à cette question en son Soi intérieur. Personnellement, la question est vite répondue (il aurait été impossible de résister à la tentation du verbe ci cité ;-).


Continuons notre voyage, et explorons les multiples significations.

Deux âmes qui dans l'incarnation tentent de communiquer… Deux âmes d'énergies différentes, forgées dans leur vie à grands coups de blessures et d'épreuves… Disons-le et ouvrons les yeux fièrement sur cette réalité : les FJ ont vécu des vies d'épreuves. Elles sont le fruit de ces épreuves, personnelles et collectives. Nous sommes toutes et tous le fruit de nos épreuves, et ces fruits sont la matière première qui est mise à notre disposition. Pour quoi faire ? Nous avons le choix d'en faire de la confiture, ou de replanter le fruit pour donner un autre arbre. Nous avons le choix de manger nos épreuves ou de les replanter en terre. Nos énergies de jumeaux sont différentes, et tout en nous exprime notre énergie.


Ainsi lorsqu'un chaser dit "je comprends", il peut tout à fait exprimer la même chose que le runner qui dira "je ressens". Pour autant, si l'un et l'autre sont à ce moment-là sur la même réalité énergétique, la matérialisation du bénéfice pourra se faire attendre si :

  • L'un attend de l'autre qu'il comprenne comme lui, sans essayer de comprendre comment l'autre ressent les choses.

  • L'autre attend de l'un qu'il ressente comme lui, sans essayer de ressentir comment l'autre comprend les choses.

  • L'un ne fait pas l'effort de comprendre comme l'autre ce qu'il ressent lui-même

  • L'autre ne fait pas l'effort de ressentir comme l'autre ce qu'il comprend lui-même.

La communication, à défaut d'être unifiée au niveau du couple, mérite déjà de l'être avec soi-même, à l'intérieur de soi-même. Que veut-on ? Avoir raison ? Que l'autre comprenne ? Qu'il devienne comme nous ? Que nous devenions comme lui ? À moins que nous voulions tout simplement que les choses soient simples…

"Connais-toi toi-même et tu comprendras l'Univers et les Dieux"

Sans cette connaissance de soi-même, et de ses réactions aux innombrables effets miroirs que les jumeaux se créent, comment peut-on manifester ici-bas l'énergie du couple de nos âmes ? Nous le savons tous : un SMS, un seul mot dans une discussion de deux heures, un regard, un geste, chacune de ces toutes petites choses peuvent faire basculer la relation. Assis des heures durant tout au bord du Paradis, nous pouvons chuter au plus bas de l'enfer… Tout a été créé double, comme nos âmes l'ont été. Le verbe n'est jamais à sens unique, mais toujours au minimum double. La vérité de l'un n'est que si rarement la vérité de l'autre… Voilà un des sens que je vois à tout ce chemin : connaître sa vérité, à savoir ses peurs, ses blessures, ses ombres, afin non pas de les nourrir, mais de cesser de les nourrir. Un couple de FJ ne vit jamais mieux l'amour que dans le silence… Lorsqu'un enfant s'exclame par le coeur, il peut pourfendre ses parents, sans même se demander les conséquences de ses paroles. Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Alors que veulent les enfants intérieurs des deux jumeaux, si ce n'est le jeu de la joie dans la fluidité de la vie ?

"Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas"

Si ce qui est léger est comme ce qui est lourd, l'âme est comme le corps. Le corps exprime l'âme, ses peines, ses difficultés, ses peurs, ses doutes. Le mental ne fait que réagir à cela, l'ego a attrapé ces données subtiles voilà bien longtemps, pour cloîtrer le chaser dans son château fort, et le runner dans son faux self. Pas de communication sereine sans communion. Ceux qui me lisent savent comment mon EI aime à s'amuser des mots. Ce mot communication nous dit tant et tant de choses… communiCATIon. Si le mot communion est bien inscrit, il est séparé par les lettres CATI, qui nous renvoient au mot Catharsis (voir prénom Catherine).


Selon Luc Bigé : "Catharsis est un processus de purification par des crises successives, voire des changements de vie répétés; du grec Katharos, "PURE".


Tant que la communication n'est pas devenue pure, elle ne peut qu'engendrer des crises !

Ceux qui aiment cette approche de la connaissance des mots peuvent s'approcher de Jacques Grimaud ou de Luc Bigé.


J'en arrive à la fin de cet article qui précède une vidéo à venir. Je souhaite apporter ici une mise en garde, et peut être de quoi comprendre pourquoi le chemin personnel est si important. Combien de FJ ne communiquent que par voie numérique ? SMS, Messenger et autres What'sApp sont des moteurs à Catharsis ! Alors que vous pensez vous exprimer dans votre vérité par un simple SMS, combien de fois vous êtes-vous trouvés confrontés à des silences destructeurs ? Alors j'en appelle à votre entièreté avec ces quelques exemples jetés ici :


"Salut comment va ?"

"Salut ? C'est quoi qui va ? Il est où le ça ? En fait tu me parles comme à un pote ? Je suis pas ton pote ! Et pis d'abord, qu'es-ce ça peut te f…. ? Tu réponds même pas à mes sms !"


"Hello, comment tu vas ?"

On peut ressentir que le Hello est plus doux que le Salut… On n’est pas à l'armée tout de même ! Pour le reste…


"Coucou, comment tu vas ?"

Le coucou plaira au runner, et nettement moins au chaser. Surtout si le coucou sort de la boite après 10 jours d'absence…


D'ailleurs, le chaser aime sa façon de penser, et il est très attaché aux mots, ainsi qu'à leur valeur intellectuelle. Parfois c'est inconscient, parce que pour lui un mot veut dire une chose, mais pas deux. Il peut ainsi en oublier que le mot DOUTE appelle à deux possibilités : Ex "douter de quelque chose" ou "se douter de quelque chose"… On appelle cela la polysémie dans la langue française. Je vois là dedans comme une forme d'expression remarquable de ce que représente une flamme jumelle…


Ajoutons que le chaser, fier de sa façon de penser l'imposera plus volontiers que le runner. Cela n'exclue pas non plus que même en ne disant rien, ou en ne s'opposant pas, le runner puisse rester tout aussi campé sur ses connaissances ou croyances incomplètes.


Plus vicieux que cela encore sont les glissements sémantiques. À défaut de connaître les mots et tous leurs sens, sans que l'émotion soit physiquement ressentie (ce qui est le cas dans un SMS, pollué par nombre d'autres énergies transitoires), on peut en arriver facilement, et mentalement, aidé par un émotionnel incontrôlé, à comprendre tout l'inverse de ce qu'on lit.


Exemple : léger → inconséquent → maladroit → gauche → lourd


"Je me sens légère aujourd'hui, je t'aime et j'ai le coeur léger". Nous imaginons le runner à peine revenu de sa nuit, s'exprimer ainsi à son chaser qui lui s'apprête à vivre une journée qu'il s'est fabriqué "difficile" toute la nuit. Si cette phrase avait été prononcée les yeux dans les yeux, ou le matin dans le lit, de quelques caresses assorties, le résultat aurait été sûrement été différent. Malheureusement, la phrase est partie en SMS, et on peut imaginer l'effet du glissement sémantique. Les mots ont une énergie, mais une énergie est sensible, subtile, et fortement influençable par l'environnement, par les circonstances, et surtout par l'énergie de celle qui les reçoit. C'est aussi pour cette raison que les EMOTICON ont été inventés, pour assortir le langage si pauvre des SMS. Une fois encore, ce qui peut être une aide, un soutien aux mots par l'expression symbolisée d'un visage peut se retourner contre nous. Je précise à la fin de ce paragraphe qu'à l'heure actuelle, nombre de FJ sont pré-compensées. C'est-à-dire que nous pouvons trouver ce genre de problématique chez l'un comme chez l'autre. La petite histoire du SMS "léger" du matin peut donc très bien s'appliquer au chaser qui écrirait à son runner…


[ J'ajoute ici que cette réalité des mots, glissements sémantiques et polysémie sont abondamment utilisés par les médias pour perdre la conscience des gens, en mélangeant les genres et les sens...]

 

Un couple de FJ est sensible, que chacun des deux soit conscient ou non. Un jour 20 SMS, le lendemain plus que 3… La transition est inexistante. Si aucune raison n'est verbalisée, c'est l'effondrement, l'apparition des peurs ! "Pourquoi ? Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Elle (Il) en a trouvé un(e) autre !" Autant nous avions le glissement sémantique, nous nous retrouvons avec un glissement émotionnel encore plus dévastateur. Parce que fondamentalement, l'autre n'a t'il(elle) pas le droit d'être plus occupé(e), ou même moins investi, car mal dans sa peau ? Est-ce obligatoirement notre faute, ou simplement relié à nous ? Certes, non. Il en va de même pour les EMOTICON, qui à eux seuls prétendent exprimer différentes émotions.


😘 : Bisou, ou je t'aime ?

😘😘 : Bisous, ou je t'aime deux fois ?

😍: Je suis amoureux, ou je te vois avec les yeux de l'amour ?

🥰 : Je suis amoureux(se)

❤️ : Je t'aime

💚 : Je t'aime, mais en vert…


Et d'ailleurs, comment ne pas remarquer que les coeurs façon EMOTICON existent dans six couleurs : ❤️🧡💛💚💙💜


Comment ne pas remarquer que nous avons là une couleur par chakra, et comme chacun sait, l'amour qu'exprime la rose rouge, et la couleur du coeur, est bien le rouge, relié au chakra racine., celui qui stimule ce chakra, ancré dans le corps. Un coeur vert, n'a pas la même signification qu'un coeur bleu ! Alors quand on ne possède pas cette connaissance, on ne peut que ressentir que quelque chose est différent, et quand quelque chose change entre deux flammes jumelles, et bien les blessures réapparaissent, les peurs prennent le pouvoir, et le verbe entre les deux change. La communication change, l'énergie change. Un emoticon de moins, quelques messages de moins, une couleur qui change, un emoticon qui change sont autant de signaux reçus par l'inconscient, qui peut très facilementlibérer les peurs, les blessures, conduire au doute... 


Rien ne vaudra jamais la voix pour transmettre une émotion juste, et aucune flamme jumelle ne peut être trompée par l'énergie physique et dense de sa moitié… Par contre, toutes les FJ peuvent être trompées par leurs peurs, mais aussi par l'énergie d'un SMS qui aura transité dans des circuits dématérialisés pollués. De la même façon, chaque FJ est responsable de sa propre avancée, de son propre enseignement. Les jumeaux communiquent dans la matière (le corporel et l'intellectuel), mais aussi dans le subtil (l'émotionnel et l'âme). Tous ces moyens de communication doivent être alignés les uns avec les autres, et quand on n'arrive pas à communiquer dans la matière, on ne peut qu'être en décalage avec l'âme. Le seul moyen de réunifier tout cela est le travail sur soi, la compréhension des énergies, de ses réactions et comportements, la compréhension des mots et de leurs sens. Parce que l'âme connaît le sens des mots que ne connait pas encore le mental… C'est ainsi que de tout temps vous avez aimé des chansons en anglais que vous ne compreniez pas, et qui pourtant aujourd'hui, révèlent avec un traducteur, la puissance de l'émotion de l'amour de Flamme Jumelle.


Voici bien un nouveau sens du travail sur SOI : relier les connaissances de l'âme aux connaissances du mental, faire le lien entre le subtil et la densité.

Je vous donne rendez-vous pour la vidéo associée à ce texte.

Belles vacances à vous tou(te)s.

Denis Mourizard


*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook