FJ, Le tirage de cartes

Je souhaite m'exprimer ici sur un sujet d'une grande importance, les tirages de cartes. Notez bien que ma volonté n'est pas de nuire à quiconque, ni d'accuser qui que ce soit gratuitement. Cet article, je le veux factuel, basé sur des faits, et sur des vidéos qui fleurissent depuis des années sur Youtube.


Il est un fait que le nombre de "tireurs de bonne aventure" a considérablement augmenté ces dernières années. Sur le chemin de la flamme jumelle qui est un chemin spirituel (mais pas que), il est tout à fait logique de s'ouvrir à de nouvelles réalités, dont les tirages de cartes font partie. Aujourd'hui, acheter un jeu de cartes est plus facile que jamais, d'autant plus que les oracles poussent comme des champignons. Si je ne parle que de la flamme jumelle, il est aujourd'hui possible d'en acheter un certain nombre. Je commencerai donc par voir la réalité : nous sommes un très grand nombre à "consulter" les cartes et les cartomanciens. Entendez-donc que je ne suis nullement contre la pratique, mais je suis en quête de bonnes pratiques. Cela est l'objet de cet article.

Pourquoi les cartes ?

Nous sommes flammes jumelles. Une flamme jumelle est un être humain, avant tout. Une flamme jumelle est un corps abritant trois autres consciences : émotionnelle, intellectuelle et spirituelle (l'âme). Il y a donc dans l'être humain qu'est la flamme jumelle, comme tout autre être humain d'ailleurs, trois consciences immatérielles. L'invisible est de ce monde, très clairement. L'invisible est ce qui a été oublié durant des siècles par des sociétés entières, dont la notre. Il me semble logique qu'un réveil spirituel nous amène à prendre conscience de la réalité de l'invisible, et du potentiel qu'il offre à chacun de nous. Les cartes sont donc un outil parmi tant d'autres, pour séparer le bon grain de l'ivraie. Dans ces outils nous ne pouvons exclure le pendule, la boule de cristal, les runes et nombre d'autres moyens dits "divinatoires". L'occident reconnaît le tarot et les oracles comme outils de divination, et très probablement que cela tient à l'attachement à l'image. Nous sommes attachés à l'image, de nous mêmes, mais aussi du monde tel qu'on se le fabrique. Les runes, ou les osselets remontent à bien plus loin, du temps des druides ou des chamanes. On touche là, une fois de plus à l'image qui est fabriquée dans l'esprit du praticien, mais à partir de formes plus simples, de symboles ou d'éléments naturels. On utilise les cartes, comme tous ces autres outils, pour d'une part perce-voir l'invisible présent au travers d'un message subtil (n'entendez pas divin), et d'autre part perce-voir le potentiel futur, toujours au travers d'images subtiles (n'entendez pas divin, non plus).

De quoi parlons nous ?

Nous parlons de divination, mais j'aime à parler de d'intuition. Qui est devin ? Êtes-vous devin ? La grande majorité des personnes qui tirent les cartes sur Youtube sont elles devins ? Pour moi, un devin est un prophète, et je me méfie des faux prophètes, mais cela m'appartient. Tout ce qui m'est annoncé comme étant "venu des guides pour le plus grand nombre" me place automatiquement dans une position de questionnement. Ai-je demandé quoi que ce soit me concernant ? Ai-je d'ailleurs demandé une guidance particulière ou est-ce de la simple curiosité ? Est-ce que cette guidance me guide réellement, et vers où me guide t'elle ? Vers le changement ou vers l'immobilisme ? Un jeu de cartes est un support tout à fait capable d'orienter une pensée, à commencer par celle de celui qui procède au tirage. Je pars aussi du principe que la pensée est capable d'orienter l'interprétation qui est faite des cartes, et donc des images qui sont fabriquées. Certains vont même très loin, jusqu'à dénaturer totalement le jeu de tarot sous prétexte qu'il porte le nom de tarot des anges, en supprimant, par exemple, la carte de la mort. Cachez-moi cette réalité que je ne saurais voir tant elle me fait mal… Ne voir les cartes tirées qu'au travers du filtre de l'amour est un choix délibéré de ne pas voir ni la réalité, ni la vérité.

Les jeux de cartes

Deux grands types de jeux de cartes existent : les tarots, et les oracles. Les tarots sont tous appuyés sur une structure (lorsqu'elle n'est pas dénaturée en valeur et en nature, comme ceux de D. Virtue). Cette structure est en elle-même un chemin qui conduit à l'éveil des sens, et surtout à l'unicité des consciences. Par les images données, la structure du tarot amène à comprendre intellectuellement ce qui a été caché dans les images. Tirer les tarots suppose de l'expérience, de la connaissance et du savoir, ce qui n'est pas le cas des oracles.

Les oracles ne sont soumis à aucune autre règle que celles que s'impose son créateur. On trouve des oracles dont le nombre de cartes diffère grandement, avec des illustrations et une imprégnation énergétique très différentes. Un oracle est basé sur l'intuition de la personne. Il doit permettre la montée de l'intuition personnelle, seule, selon moi, capable de restituer une réalité présente ou future. L'oracle est utile, et nettement moins contraignant que le tarot qui exige le savoir.

L'intuition

Je voudrais à présent vous parler de l'intuition. L'intuition est une énergie, comme la pensée mentale. Elle est bien plus subtile, et elle est censée être reliée avec ce qui est en haut, pour donner forme à ce qui est en bas. Dans bien des scènes que je vois sur Youtube, j'entends "Les guides me disent ceci", "La Source me parle", "La Source dit ceci, les guides vous disent cela". Ok. Donc acte : les tireurs de bonne aventure parlent avec nos guides, ou alors leurs guides nous parlent à nous, nous qui sommes le plus grand nombre. Je dis le plus grand nombre, parce que ces vidéos montrent des nombres de vues tout simplement ahurissants. J'imagine que nous sommes nombreux à passer du temps à les regarder. Quelques guides d'une personne (souvent bien intentionnées) s'adressent donc à toutes les flammes jumelles, pour les guider vers l'amour. J'admet cela. Alors pour ceux qui aiment la lecture qu'ils font actuellement, je vous demande de me suivre jusqu'au bout, car je me laisse aller ici, pour vous et pour votre bien à commenter ce tirage que je viens de réaliser.

Le tirage du jour

Merveilleuses flammes, mes flammes chéries, je vous remercie parce que vous êtes belles et vous êtes lumières en ce monde de ténèbres. Grâce à vous l'ombre disparait, parce que nous travaillons toutes à la guérison de ce Monde. Aujourd'hui, les guides nous parlent ! Je vous accueille pour notre tirage du jour, et comme nous tirons le bon vin du fût, nous allons découvrir ce que nous disent nos guides. Commençons par la féminine, mes belles âmes.

[ La féminine est dans son intériorité. Elle observe et elle nourrit en elle son amour pour son autre. Elle observe, elle est dans l'accueil de ce qui EST. La féminine sait ! Elle sait ce qui est bon pour elle et ce qui est bon pour l'autre. Elle ne souffre plus des aléas de son masculin. Elle est sur le chemin de la guérison, car plus rien ne saurait l'arrêter désormais. Les énergies la portent ici sur Terre comme un vent divin qui balayerait toutes les ombres, perdues. Alors non, ce chemin n'est pas simple. Elle lutte, pour répondre au combat que mène son autre, pour le soutenir et le guérir. La féminine porte son monde fait d'amour et de paix dans un monde fait de peurs et de guerres. Mais à l'intérieur d'elle-même, il n'y a plus aucune guerre, il y a juste l'accueil de ce qui EST. La féminine chemine.


Mes chères flammèches, voyez-vous comme la Source nous aime ? Le temps n'est pas encore venu pour la réunion, mais faisons confiance au masculin qui lutte sans le savoir, pour l'amour qu'il n'a pas encore vu. Voyons à présent ce que nous dit la Source pour le masculin en ces temps de grands changements.


Le masculin lutte désespérément contre lui-même. Il ne sait pas que sa féminine l'aime, parce qu'il est perdu dans ses doutes et ses peurs. Il a perçu quelque chose en lui, quelque chose qui s'appelle l'intuition, et qui lui dit d'aller vers son devenir. Alors il devient, mais il ne sait pas encore ce qu'il devient. Il ne sait pas qu'il devient amour, parce qu'il ne l'est pas encore, et de ce fait il ne le voit pas. Il se perd à l'extérieur, et ne ressent pas l'intérieur. Le masculin est encore aux prises avec les énergies d'en bas, celles qui l'encerclent depuis des nuits et des nuits. Il lutte courageusement pour sortir de ses blessures, pris entre le marteau du ciel et l'enclume de la terre. Il voit le monde avec ses yeux de guerrier, et ne parvient pas encore à le voir avec les yeux de l'amour. Le masculin est fort et le divin lui montre en ce moment que la solution n'est pas là où il pense la trouver. Patience, l'amour de lui-même arrive.


Remercions nos guides et la Source de nous ouvrir ainsi la voie de l'amour.]


Bon, ok, ceux qui commencent à me connaître un peu savent ce que cache ce qui précède. Je sais que vous avez déjà entendu des choses de cette nature. Je sais aussi que vous les avez entendues de multiples fois, toujours sous des formes différentes, mais ces mots-là ne vous sont pas étrangers. Alors commençons par deux expressions : la féminine et le masculin…


De quoi parle t'on là ? La féminine évoque selon moi, l'âme, puisque il est dit "LA (l'âme) féminine". Le masculin évoque selon moi, le corps, puisqu'il est dit "LE (le sexe) masculin". On aurait donc à parler de l'âme qui est dans la paix, l'accueil et l'amour, et le corps qui est dans la difficulté ? Rien d'étonnant à cela, c'est bien dans la chair et dans la matière qu'on lutte. Pourtant, si ce que je viens de vous écrire peut être véritable sur le plan de l'individu en quête de spiritualité, cela ne concerne pas les tirages de cartes pour flammes jumelles. Non, ces tirages s'adressent aux binômes, aux flammes jumelles incarnées. Donc, dans ces tirages, on parle de l'âme Yin et du corps Yang. On parle de deux choses sur deux plans différents, et cela cache quelque chose. Accrochez-vous je fais atterrir l'avion.


Un tirage de cartes s'adresse à des âmes incarnées, et nous le savons : l'âme est asexuée. Elle choisit un corps de chair, mais elle est asexuée. Parler DU masculin démontre une volonté de l'inconscient d'exprimer une réalité : le manque de l'autre, et probablement de l'homme de chair qui est absent. Alors on peut aussi entendre parler du yang dans des termes plus justes, lorsque la personne parle de la masculine… Pourtant, lorsque les guides disent toujours la même chose, à savoir que la féminine est dans l'accueil et l'intériorité, dans l'amour de ce qu'elle sait; et que la masculine lutte, ramasse toutes les foudres karmiques de son déni, et bien on entre dans le conditionnement de la dépendance affective. On mélange le corporel et le spirituel en amenant l'intellectuel dans un confort qui porte à penser que les choses sont les mêmes pour toutes et pour tous.


Cartes et planètes

Je trouve personnellement les tirages de cartes bien plus justes lorsqu'ils s'adressent aux signes astrologiques. Pourquoi ? Parce que je pense très logiquement que les cartes, et notamment les tarots, avec quelques oracles (le Belline), sont codifiées en fonction des planètes. L'influence des planètes est indéniable, et se couper totalement de ces données là ne peut qu'appauvrir la lecture d'un tirage. Je vais donc parler ici des tirages dits "collectifs". Quand on tire les cartes pour les verseaux, on s'adresse à des millions de gens qui sont tous nés sous la même influence planétaire. On a donc une interprétation qui est plus juste pour le plus grand nombre. Quand on tire les cartes pour des milliers de flammes jumelles qui sont nées sous des cieux différents, des verseaux, des gémeaux, des lions etc… comment peut-on résumer les influences planétaires en se résumant à Yin et à Yang ? Comment peut-on donner une information claire au plus grand nombre si on mélange LE masculin et LA féminine ? Quid du Yin chez monsieur et du Yang chez madame dans un couple de FJ ? Quid du Yin et du Yang chez deux hommes ou deux femmes ? Nous sommes régis par nos influences planétaires, ce qui veut dire que chaque transit planétaire va avoir telle ou telle influence sur telle ou telle personne, et nettement moins sur telles autres. Les cartes sont un vecteur, et uniquement un vecteur, qui dépend uniquement de l'interprétation et de la connaissance de la personne qui les consulte. Les oracles donnent de merveilleux résultats, lorsque qu'ils sont consultés par des personnes capables de mettre de côté leurs conditionnements, leurs blessures personnelles, et leurs croyances limitantes. Les tarots sont tout simplement impossible à interpréter sans un minium de connaissances. Si je me laissais aller, je dirais même que les tarots conviendront mieux aux chasers, alors que les runners préfèreront les oracles, mais je verserais alors dans l'amalgame que je dénonce moi-même. Oubliez donc ces mots…


Cartothérapie

Je constate également que nombre de tirages font l'amalgame entre l'éveil spirituel et la thérapie intellectuelle. À partir de cartes on entendrait la voix de la guérison… Le conseil usuel en la matière donné très couramment à la féminine est à peu près ceci : "La féminine doit prendre soin d'elle, se faire plaisir, surtout ne pas sombrer dans la lutte du masculin." Je résume. A t'on besoin d'un guide pour conseiller au plus grand nombre de prendre soin de soi ? A t'on besoin d'un ange pour cela ? Est-ce que ce conseil, qui je n'en doute pas est issu d'une bonne intention, fait avancer le Soi et la relation ? Est-ce que se figer dans l'idée que la féminine accueille tout l'amour du monde va l'extraire du manque de l'autre et de la souffrance intérieure ? Parce que l'amour se vit dans les quatre consciences, lorsque le masculin ramasse les foudres et lutte par son inconscience, et bien il n'est pas là physiquement. Souvent même il n'est pas là du tout, comme tous les féminins absents dans la relation, d'ailleurs. L'amour des âmes est appelé à s'incarner, et donc à se vivre. Je veux donc écrire ici, dans ma pleine liberté de penser et d'écrire, que l'enfer est pavé de bonnes intentions. Consulter les cartes ne peut se faire sans un besoin précis. Si cela ne se fait que par l'envie, parce que nous cherchons justement à vivre, cela ne peut conduire qu'à des illusions. Parce qu'un tirage de cartes nous appelle à l'action, et pas à l'immobilité, que vous soyez Runner, ou que vous soyez Chaser, toutes les idées qui conduisent à l'immobilité sont limitantes. Un tirage de cartes peut être utilisé en thérapie, par un thérapeute. Un tirage de carte n'est pas une thérapie, s'il n'est pas utilisé par un thérapeute. Dans ce cas, il est une guidance selon moi, et selon l'expression usitée. Une guidance vers quoi ? Peut être vers la projection des choses qui sont à comprendre et à corriger en nous, et qui nous mettent en souffrance. Ces choses qui nous mettent en souffrance sont énergétiques, et elles sont à l'intérieur de nous. Que la féminine soit dans l'intériorité et dans l'accueil est une réalité, mais justement, tout le travail de la vérité de la FJ est de l'ouvrir au monde dans sa vérité la plus pure. Qu'est ce qui permet cela ? Une thérapie. Une thérapie est autre chose, elle est le lien entre le pourquoi et le comment se libérer. La libération de l'âme dans la matière est l'étape ultime de l'incarnation, une étape que j'appelle le rayonnement.

Personnellement, j'utilise les cartes, mais elles ne sont pas, pour moi, un support au travail de thérapeute. Je peux utiliser les cartes, très rarement en cours de rendez-vous, mais d'une façon bien spécifique et cadrée. Pour moi une carte doit valider une intuition, et non l'inverse. Je ne vais pas faire un tirage pour estimer où se situe le problème chez mon interlocuteur. Tout simplement car en tant que praticien, j'écoute la personne qui révèle ses problématiques. Je peux seulement m'accorder le droit de valider une intuition au travers d'un tirage. Dans d'autres cas, si je fais un tirage personnel et complet qui m'est demandé, j'interprète ce que mes cartes dévoilent, en fonction de ce qui m'est demandé, et de la conscience qui est interrogée. Si on me parle du couple d'âmes, il n'est pas surprenant de ne voir que de l'amour dans le tirage… Si on me parle du couple de chair, il n'est pas surprenant de voir apparaître toute la difficulté de la relation physique dans le tirage. Généralement, les consultants ne demandent pas à interroger telle ou telle conscience… C'est au praticien de le voir dans ses cartes. À qui profite donc le tirage gratuit ? Sans thème prédéfini, sans conscience précisée à l'avance, sans répondre à la moindre question individuelle, je cherche encore aujourd'hui où peut nous mener un tirage de flamme jumelle.


Ce sujet est bien évidemment complexe. Aussi je veux le terminer de la bonne façon, pour vous qui m'avez fais l'honneur de me lire jusqu'ici, et pour moi qui à aucun moment ne veut nuire à quiconque. J'ai regardé des centaines d'heures de tirages de cartes en vidéo. Je l'ai fais au début pour me rassurer. Je me sentais mieux, il est vrai, lorsque j'entendais chez l'une ou chez l'autre quelque chose qui me rassurait. Puis j'ai fini par observer chez moi cet immobilisme latent, car tout était finalement, toujours la faute de l'autre. Ensuite j'ai regardé pour apprendre, comment utiliser les cartes. J'ai acheté de nombreux jeux, pour apprendre à les utiliser. Je ne dis donc pas que les tirages de cartes sont inutiles, bien au contraire. Je dis seulement que certains tireurs de bonne aventure ne sont à mes yeux que des francs tireurs. Je ne dis pas non plus que tous sont les mêmes, que tous sont conscients de ce qu'ils produisent. Je ne dis pas que tous se pensent thérapeutes, parce que certains sont extrêmement pointus et effarants de précision. Un couple de FJ est un jeu de miroirs. Ce qui travaille en l'un, travaille en l'autre d'une autre façon. Les discours qui placent toujours une polarité dans l'amour et l'autre dans la souffrance sont des mensonges éhontés, et cela est préjudiciable à l'avancée de chacun vers sa vérité intérieure. Je ne saurais donc que trop vous conseiller de vous intéresser à une part de ce que vous êtes, à vous intéresser à votre capacité à percevoir l'invisible, au travers des cartes. Néanmoins, et en conclusion, je ne vous donnerais qu'un seul conseil : consultez les cartes avec des questions précises qui VOUS concerne vous et votre individualité. Les questions du type "va t'il ou elle revenir ?", "Quand va t'il ou elle revenir" se soldent toujours par des réponses qui, la plupart du temps son fausses. Pourquoi ? Parce que ces questions sont motivées par la dépendance affective, et ce qui fait la magie des cartes ne connait pas la dépendance affective. De la même façon, une question du type : "Est-ce que l'autre souffre ?" Renverra très probablement une réponse positive. Pourquoi ? Parce que l'autre est une part de vous. Puisque cette question est immanquablement motivée (consciemment ou inconsciemment) par la souffrance du demandeur, et bien la réponse sera positive, parce que vous êtes une part de l'autre.


Pourquoi faire un tirage ? Quand faire le tirage ? Comment consulter ce tirage ? CE sera ma conclusion. Faire un tirage parce qu'on est mal n'est pas une bonne idée. Faire un tirage quand on arrive pas à s'extraire du mental n'est pas une bonne idée. Consulter pour se rassurer, n'est pas non plus une bonne idée. Consulter pour avancer, quand on est prêt à recevoir la vérité, chez une personne totalement neutre émotionnellement est prometteur de grandes avancées.

*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook