Faut-il avoir peur des soins énergétiques ?

Mis à jour : avr. 16


L'énergie vitale permet la guérison, mais elle n'est pas magique.

Ils existent depuis des milliers d'années, et pourtant ils sont aujourd'hui si mal connus. Les soins énergétiques existaient en Égypte, en Inde, en Amérique et dans de nombreuses autres civilisations ancestrales. Que sont ces "soins" énergétiques et faut-il en avoir peur ?


Un soin énergétique n'est pas de la médecine. Selon l'OMS, dans le domaine de la médecine, le soin est dédié à l'infirmier.


L’OMS définit le rôle de l’infirmier ainsi : "aider les individus, les familles et les groupes à déterminer et réaliser leur plein potentiel physique, mental et social… Les soins infirmiers englobent également la planification et la mise en œuvre des soins curatifs et de réadaptation et concernent les aspects physiques, mentaux et sociaux de la vie en ce qu’ils affectent la santé, la maladie, le handicap et la mort. Les infirmiers travaillent aussi comme partenaires des membres des autres professions impliquées dans la prestation des services de santé"(1).


Ceci est du domaine de la médecine, mais nous pouvons faire un lien avec l'énergéticien, qui lui (ou elle) non plus n'est pas médecin. Le rôle de l'énergéticien est bien d'aider le consultant à réaliser son plein potentiel énergétique, physique, mental et émotionnel (social). Les soins peuvent aussi être curatifs, mais sur le plan énergétique, et pas physique (sur le plan de la matière). De même que l'infirmier, l'énergéticien travaille aussi en tant que partenaire des membres d'autres professions impliquées dans la prestation des services de santé, qu'elle soit holystique ou médicale.L'énergéticien ne travaille pas sur le corps physique de la personne. Il n'a pas vocation à médicamenter, ou plus généralement à faire entrer dans le corps physique quoi que ce soit, par les voies naturelles ou médicales. Cela n'est pas sa fonction. Ceci étant dit, certains énergéticiens peuvent avoir les compétences requises (naturopathe) pour donner des conseils de rééquilibrage alimentaires, ou même manipuler le corps (ostéopathie énergétique) pour libérer certains blocages de l'énergie dans le corps. Cela ne fera pas de lui un nutritionniste, ni même un ostéopathe, mais cela n'enlève pas l'efficacité de gestes simples et de connaissances anciennes. De plus, cela est tout à fait logique en raison du cadre holistique de la profession d'énergéticien.


"Qu'appelle-t-on Médecine Holistique ?

La médecine holistique est une médecine alternative qui considère l’individu dans son intégralité, à savoir son corps, ses émotions, son mental, mais aussi son esprit. Cette forme de thérapie ne se limite pas à soigner les symptômes du mal, mais à chercher les réelles causes du trouble."(2)


De nos jours, il est nécessaire de bien faire la distinction de la profession d'énergéticien, avec toutes celles qui touchent à la médecine. Bien que l'énergétique s'apprenne, dans un cadre contrôlé, et pendant des années, elle est bien différente de la médecine, et n'a aucune raison de s'opposer à elle, ou de contrecarrer ses effets.


Si la médecine s'intéresse à la matière du corps, ou au mental, elle traite l'effet, plus que la cause. La brûlure est ainsi soignée par application de substances apaisantes et médicamenteuses, le cancer est traité par chimiothérapie, les maux de tête par substances médicamenteuses, et nombre d'autres pathologies sont traitées par chirurgie. C'est le corps physique qui est le support de la médecine physique.


Selon la définition de la médecine holistique, et je le répète : bien que l'énergéticien ne soit pas médecin, il considère le consultant dans son intégralité, à savoir corps physique, corps émotionnel, corps mental, et pour certains dont je fais partie, corps spirituel (esprit). Ce qui relie ces quatre parties d'un même être est l'énergie, et chacune de ces parties peut avoir un effet sur l'énergie de la personne. Il est donc important de comprendre la plus élémentaire des réalités : le corps physique n'est qu'une part de l'individu, et pas sa totalité. Ce corps est maintenu en vie grâce à une force appelée l'énergie vitale, alimentée à la fois par le corps, par le mental, par les émotions, et par l'esprit. Du bon équilibre de ces quatre Sources d'énergie dépend la bonne santé et le dynamisme de la personne.


L'énergéticien travaille en collaboration avec la pleine et entière volonté du consultant, pour mettre en oeuvre des pratiques encadrées, dans un cadre sécurisé. Ces pratiques font appel à la sensibilité du praticien, qui n'est pas un "don", mais le résultat d'un long travail sur Soi, sur ses perceptions, mais aussi sur la compréhension de la phénoménologie énergétique dans son ensemble. L'énergéticien "ressent" de différentes façons les énergies du consultant, qu'elles soient bénéfiques ou néfastes, il a la capacité de dresser la cartographie exacte des dérèglements énergétiques, avec l'aide du consultant, toujours. Pas par je ne sais quel "voix" divine dont lui seul aurait la connaissance… Non, un énergéticien est logique et documenté. La médecine chinoise est, comme la médecine ayurvédique, une médecine orientée "énergie". L'acupuncture ou l'accupression travaillent "physiquement" sur le réseau énergétique du corps, ce qui tend concrètement à reconnaître l'énergie corporelle comme étant existante, connue et référencée de façon très précise. L'énergie étant sans forme et partie de la forme, l'énergéticien la ressent dans ses mains et a appris à se mettre à son service du moment qu'elle est bénéfique au consultant. Il (ou elle) peut ainsi effectuer une remise à zéro du système énergétique, c'est à dire relancer intégralement les fonctions "initiales" du corps pour lui redonner force et vitalité. Aucune pratique douteuse ne peut être mise en place dans ce domaine, car la nature a donné au corps humain des capacités qui sont seulement malmenées par la vie moderne et dont il garde à vie le contrôle. L'homme moderne a seulement oublié ces connaissances, et l'énergéticien a aussi vocation à les transmettre à nouveau au consultant. Ce qui sera soutenu par l'énergéticien est seulement le retour à la Source de vie de la personne, avec son aide et celle de l'énergie de vie qui circule partout, en tout, et tout le temps, tout autour de la planète. Il s'agit d'un travail effectué à trois : le consultant, le praticien, et l'énergie pour laquelle on ne peut qu'avoir le plus grand respect.


En procédant à un soin "Zéro", l'énergéticien réaligne tous les corps subtils du corps physique. L'énergie du corps se remet en mouvement durant un temps. Si en parallèle la personne retrouve une alimentation saine, si elle comprend ses difficultés de vie en explorant son intériorité (psychique et émotionnelle), alors elle comprendra mieux le sens de sa vie. Ce qui s'ensuit ? Très probablement la Joie… Il va de soit que le soin Zéro est l'entrée en matière nécessaire pour entamer le travail tout aussi nécessaire sur les autres secteurs de l'Être. C'est en ce sens que l'on parle d'holistique : intégrer simplement toutes les parties de la personne. Vous comprendrez que cela n'empêche, ni ne s'oppose en rien à la médecine. Cela ne peut qu'entrainer une plus grande efficacité de cette dernière. Un corps vitalisé est renforcé. Ainsi, l'énergétique peut venir en aide pour une meilleure cicatrisation du corps, pour mieux supporter une chimiothérapie, ou accélérer une guérison médicale, quelle qu'elle soit. Le consultant est et reste le maître de son intégrité physique, intellectuelle et émotionnelle face à l'énergéticien. Il est d'ailleurs tout à fait possible de découvrir cette notion d'intégrité personnelle à cette occasion, car tout ce qui entre dans le corps doit y être accepté par l'intellectuel, et par l'émotionnel, avant de l'être par le corps. Nul ne peut être forcé à quoi que ce soit, et cela s'applique également à tous ceux qui travaillent avec l'énergie, qui ne leur est en aucun cas "donnée", mais qui est à la disposition de tous.


Je terminerais cet article par quelques précisions sur des failles qui se développent et qui s'avèrent préjudiciables à tous. Ces failles s'insinuent par la porte de l'ignorance qui entoure la phénoménologie énergétique. L'énergie existe depuis que la vie existe sur cette planète. Elle est en toute chose, car toute chose est vivante, y compris les pierres. Peut-être êtes vous surpris(e) par cette dernière phrase, mais les pierres changent au cours de leur existence. Certes, plus lentement que la matière humide, mais tout aussi sûrement. Leur nature changent, leur forme et leur densité changent. Puisqu'il y a changement, il y a forme de vie, certes différente, mais bel et bien acceptable car constatable. Cette énergie étant en tout dans ce Monde, elle est donc la propriété de tous, et non pas de certains "élus" qui auraient reçu le don de guérison. D'ailleurs, un énergéticien n'est pas un "guérisseur". Un énergéticien est, comme le sont ceux qui oeuvrent dans le domaine de la médecine du corps, soumis au devoir de moyens, et non de résultat. Pourquoi ? Car le résultat dépend pour deux tiers d'autre chose que le praticien : un tiers dépend de la volonté et de l'engagement du consultant, et de cet engagement dépend le troisième tiers, qui est celui de l'énergie de vie. Les moyens que donne l'énergéticien sont ceux de ses connaissances, et uniquement ceux-là.


L'énergie Source peut aider le corps à se guérir, car il est doté de tout ce qu'il faut pour le faire… Ne reconnait-on pas qu'une plaie sait se refermer seule ? Cela n'est qu'un exemple tout simple, car la médicamentation n'a pour but que d'aider le corps à accélérer une guérison qu'il ne pourrait atteindre faute de vitalité… D'ailleurs Hypocrate, père reconnu de la médecine disait une chose à peu près comme celle-ci : "Que ton aliment soit ta meilleure médecine". Oui, le corps humain est programmé dès la naissance pour lutter contre les maladies, ce qui lui manque est de l'énergie, une énergie mise à mal par la vie moderne, par l'alimentation, par le stress, la dépression, la sédentarité. Alors certains me diront : "Oui, mais les guérisseurs guérissent !". Oui, certains conduisent à des résultats qui s'appellent la guérison, mais les plus fiables d'entre-eux reconnaissent avec humilité n'être que des intermédiaires entre la personne et une énergie qui permet la guérison. Ceux-là connaissent les limites de leur pratique, et ils sont un bienfait pour l'humanité. Les autres se diront guérisseurs et détenteurs d'un don reçu. Un don reçu qui s'appelle le magnétisme et qui est on ne peut plus accessible à chacun, compte tenu du fait que nous vivons sur une planète magnétique. La notion de "don" est à réfléchir, car si on considère que ce "don" guérit par Moi-seul, on s'évite le devoir d'apprendre comment fonctionne un corps humain. On ne parle donc plus d'énergie, mais de magnétisme uniquement. Hors, le corps humain est magnétique et électrique, en plus d'être extrêmement complexe par nature, car relié à l'émotionnel, à l'intellectuel et à autre chose encore. On concède donc à quelque chose que l'on ne connaît que très peu, le droit d'agir sur l'énergie du consultant. Car s'il existe des énergies bienveillantes, il existe aussi des énergies malveillantes. Lorsqu'il y a maladie, il y a énergie malveillante. C'est un fait parfaitement compréhensible. Ces énergies malveillantes ne sont pas, sous prétexte qu'on ne les voit pas, obligatoirement des choses "spirituelles". Elles sont aussi le fruit d'une mauvaise hygiène de vie. Ainsi une cheville foulée une fois n'est que le résultat tristement concret d'une action bien terrestre et concrète, alors qu'une cheville foulée de façon récurrente peut entrainer à rechercher une cause énergétique. D'où l'importance de proposer une compréhension globale de la problématique au consultant, ce qui est le rôle de l'énergéticien.


Le guérisseur, auquel je préfèrerai le terme de magnétiseur, aura les bons mots pour cadrer son intervention aux limites qui sont les siennes, tout comme l'énergéticien. Un magnétiseur magnétise la zone du corps en difficulté. Il transmet une énergie personnelle de guérison, qui est liée à la bonne santé de son propre corps. Cela implique de sa part une hygiène de vie nécessaire au maintien d'une énergie de bonne qualité et en quantité si le praticien doit magnétiser souvent. Il en va de sa santé. Ce en quoi se différencie l'énergéticien est le fait que ce n'est pas son énergie qui est utilisée, mais l'énergie environnante : l'énergie magnétique (tellurique, de la planète), ET l'énergie électrique (cosmique, du cosmos) sont canalisées et transmises. Cela ne se transmet pas, cela s'apprend par l'enseignement, mais aussi par la pratique et cela prend la forme d'une vocation pour celui ou celle qui s'y engage. Cela induit également la nécessité absolue d'une bonne hygiène de vie, par respect pour Soi, comme pour le consultant. Si le soin énergétique est sécurisant car sécurisé, cette sécurité dépend avant tout de l'engagement du praticien à s'appliquer à lui-même ce qu'il est conduit à conseiller au consultant. Cette phrase ne peut que résonner fortement par les temps agités que nous connaissons…


Les failles dont je parlais au paragraphe précédent sont celles qui conduisent le Monde à se tendre, pour finalement rejeter en bloc tout ce qu'il ne connait pas. L'énergie vitale est de ces choses qui, par méconnaissance, finissent par être utilisées à de simples buts de profits, de pouvoir ou d'orgueil. Elle est pourtant la plus belle des créations, car l'énergie vitale est l'énergie de la vie. Les soins énergétiques n'ont pour seule vocation que de prendre soin de cette énergie, avec votre totale participation, en conscience et par la compréhension. Je suis honoré et heureux d'oeuvrer à cela, pour vous et avec vous.


1 : Source - https://www.ifpvps.fr/profession-infirmier/

2 : Source - https://www.medinat.fr/blog/53/qu-appelle-t-on-medecine-holistique-


Crédit photo : Shutterstock

*Le magnétisme, comme l'énergétique sont soumis à des prérequis sans lesquels l'efficacité est amoindrie. Ils ne dispensent pas, en outre, d'un suivi médical régulier.

  • Facebook - Black Circle

Retrouvons-nous sur Facebook